عربية

Cancer de l’estomac, symptômes et traitement. Explications du Dr Hamrerras Issam, Spécialiste en Chirurgie digestive et la Chirurgie générale

Cancer de l’estomac, symptômes et traitement. Explications du Dr Hamrerras Issam, Spécialiste en Chirurgie digestive et la Chirurgie générale
Le Cancer de l'estomac est probablement le cancer du tube digestif le plus fréquent au Maroc. Quels sont les symptômes, comment le détecter et quel traitement adéquat. Explications du Dr Hamrerras Issam, Spécialiste en Chirurgie digestive et la Chirurgie générale. Saha.ma:  Qu'est ce que le cancer de l’estomac? Dr Hamrerras Issam: Le Cancer de l'estomac est une tumeur maligne qui affecte l'estomac et qui résulte du développement des cellules anormales à des des taux de division très élevés, à 2 centimètres en dessous de la jonction oeso-gastrique. C’est une tumeur fréquente et grave, qui représente la 2ème cause de mortalité par cancer dans le monde. Il s’agit essentiellement du type «adénocarcinome ».
Au Maroc, le cancer de l'estomac est le type de cancer le plus fréquent qui touche le système digestif, avec un taux d'incidence de 5,2 pour 100 000 hommes et 3 pour 100 000 femmes
Et ce, selon la classification du Registre régional des cancers de Rabat. Il y a lieu de préciser que le risque d’atteinte est faible avant l’âge de 40 ans, et qui augmente rapidement après 50 ans. Quelles sont les Causes et les Facteurs de Risques du cancer de l’estomac et essentiellement le type « adénocarcinome »? L'infection par Helicobacter pylori (H. pylori), qui est une bactérie qui vit dans l'estomac et peut provoquer une inflammation et une irritation de la muqueuse de l'estomac et des ulcères, et constitue un facteur de risque important dans le développement de certains types de cancer de l'estomac. Près de 1% des personnes infectées par H. pylori développeront un cancer de l'estomac si l'infection persiste. De plus, la présence de la bactérie peut aider à détecter le cancer de l'estomac à son stade précoce. A noter aussi qu'outre la bactérie H. pylori, le cancer de l'estomac peut être causé par des facteurs environnementaux  tel un un régime pauvre en fruits et légumes (riches en Antioxydants), régime hyperprotidique et riche en graisses ainsi que la consommation élevée de sel mais aussi par des facteurs comportementaux  tels que le manque d'hygiène, le tabagisme, en plus des prédispositions génétiques ou encore des antécédents médicaux ou familiaux. Quels sont les symptômes du cancer de l'estomac? Le cancer de l'estomac se caractérise par de multiples symptômes, dont certains peuvent être directement liés au système digestif comme ils peuvent être  indirects, mais la découverte d'un cancer de l'estomac peut se faire par hasard par exemple lors d'un examen clinique effectué pour une autre pathologie ou lors d'un examen médical de routine pour s'assurer de son état de santé général -Signes liés au système digestif:
  • Syndrome de douleur épigastrique: C'est lorsque le patient souffre de douleurs intermittentes ou d'une sensation de brûlure dans la région épigastrique située au sommet de l'estomac, et que l'intensité de la douleur est modérée et qu'elle est liée à la nourriture puisque manger de la nourriture peut provoquer de la douleur chez certains malades et la réduit chez d'autres. l'erreur est d'attribuer cette douleur sans preuve à une gastrite ou d'effectuer une échographie hépatique rassurante si ses résultats sont négatifs.
  • Indigestion, brûlures d'estomac (douleur brûlante dans la poitrine                juste derrière le sternum) et sensation de satiété pendant les repas.
  • sensation de pesanteur de l'estomac et d'inconfort à la digestion et surtout, des éructations intempestives (rots)
  • Saignement gastro-intestinal: vomissements de sang, assombrissement du sang dans les selles
  • Dysphagie qui est une sensation de gêne ou de blocage ressentie au moment de l'alimentation, lors du passage des aliments dans la bouche, le pharynx ou l'œsophage.
- Signes indirects:
  • Signes généraux tels qu'un changement de l'état de santé en général, comme une perte d'appétit, une perte de poids et une fièvre à long terme.
  • Anémie sévère accompagnée de symptômes de pâleur du teint.
  • Mucite gastrique chronique (inflammation de la muqueuse gastrique) de types A, B et (ganglions lymphatiques hypertrophiés dans l'estomac.
  • Douleur au niveau de l'abdomen ou douleur sous le sternum, qui est l'os plat au milieu du tendon qui relie les os des côtes aux cartilages thoraciques.
En général, il est conseillé aux personnes de plus de cinquante ans de subir un examen de fibroscopie gastrique lorsqu'elles souffrent de nausées, de vomissements accompagnés de sang, de douleurs à l'alimentation, d'anémie, de perte soudaine d'appétit, en urgence. Comment détecter et identifier les cancers de l'estomac? Après un examen clinique minutieux et complet, l'endoscopie (un examen dans lequel un tube flexible est utilisé pour visualiser le tube digestif à l'intérieur) est la meilleure procédure de diagnostic, car elle permet au médecin de visualiser directement l'estomac et de prélever plusieurs échantillons de tissus pour examen. au microscope (biopsies).Il permet également au médecin de regarder directement l'œsophage, l'estomac et l'intestin (duodénum) et de localiser la tumeur avec une grande précision, l'endoscope est un tube flexible équipé d'une source lumineuse et d'une caméra vidéo que le médecin insère dans l'estomac à travers la bouche Comment est traité le cancer de l’estomac ? Le dossier du patient est discuté lors d’une réunion consultative multidisciplinaire afin de décider du traitement le plus approprié à l’état du patient et de déterminer le lieu et le moment de la chirurgie. Le traitement du cancer dépend de plusieurs facteurs, dont l'état de santé général du patient, le degré de gravité du cancer et la préférence du patient pour le mécanisme de traitement.
La seule possibilité de guérison complète du cancer de l'estomac est la chirurgie et la gastrectomie, partiellement ou complètement, avec ou sans aucun additif de traitement comme la chimiothérapie ou la radiothérapie.
Et en cas de diagnostic précoce, c'est-à-dire lorsque la tumeur est petite et confinée à l'estomac, la chirurgie peut suffire à elle seule. Il est à noter qu'avant toute intervention chirurgicale pour cancer de l'appareil digestif, une prise en charge nutritionnel spécial est assuré à tous les patients sauf qu'après l'intervention, il n'est recommandé qu'aux patients sous-alimentés. Est-ce que le cancer nécessite surveillance après le traitement ? Oui, le suivi est important. Le patient doit subir un examen clinique tous les 6 mois pendant 5 ans puis une fois par an pour justement détecter des signes de récidive possible du cancer et des signes de carence nutritionnelle. Il est aussi recommandé une échographie abdominale tous les 6 mois pendant 3 ans pour examiner les organes à l'intérieur de la cavité abdominale et des radiographies thoraciques tous les ans pendant 3 ans. Ces deux dernières propositions peuvent être remplacées par une tomodensitométrie thoracique et abdominale tous les 6 mois pendant 3 ans avec examen de l'abdomen et du bassin par échographie. Il est aussi important d'effectuer des analyses biomédicales une fois par an pour évaluer l'état de santé général et détecter un large éventail de troubles, y compris l'anémie et l'infection après une gastrectomie. En cas de gastrectomie totale, de la vitamine B12 et de l'acide folique doivent être administrés. Dans le cas d'une gastrectomie partielle, la surveillance de la muqueuse gastrique doit commencer 10 ans après la chirurgie et inclure une gastroscopie à haute résolution tous les deux ans avec des biopsies pour les tests. Le cancer de l'estomac peut-il être considéré comme une maladie accablante? Le cancer de l'estomac est l'un des cancers dont le diagnostic est encore retardé. De plus, le cancer de l'estomac peut réapparaître au même endroit où le cancer a été découvert initialement, avec un taux de 32%, ou il peut se propager à d'autres parties du corps, avec une probabilité de 45,9%. Cela dépend du type de première incidence de cancer et du stade atteint par la personne rétablie au moment de l'infection. Il y a lieu de préciser que les taux de morbidité et de mortalité sont également influencés par le type de chirurgie pratiquée tandis que le taux de survie à 5 ans après le diagnostic de cancer de l'estomac est sujet à changement en fonction du type et du stade du cancer.

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire