عربية

Coronavirus : bonne nouvelle avec de nouveaux  traitements prometteurs

Coronavirus : bonne nouvelle avec de nouveaux  traitements prometteurs
La course aux traitement contre le coronavirus se poursuit dans le monde. Des traitements par injection ou par voie orale sont entrés en phase 3 des essais cliniques. Plusieurs médicaments déjà prescrits pour d'autres maladies révèlent d'excellentes propriétés antivirales contre le coronavirus. Ce qui représente une bonne nouvelle notamment avec  l'apparition de nouveaux variants plus contagieux comme Delta ou Mu. A cela s'ajoutent les campagnes de vaccinations qui piétinent dans plusieurs pays pauvres, la stratégie des pays riches de vacciner les plus jeunes et les rappels anti-Covid avec une troisième dose. L'organisation mondiale de la santé redoute par ailleurs que la vaccination ne suffise pas pour contrer la pandémie. Ainsi, en plus de la corticothérapie pour les formes sévères de la Covid-19 qui fait ses preuves et baisser la mortalité de plus de 20%, d'autres traitements par voie orale ou injection s'avèrent prometteurs. Les plus importants sont:
Le Ronapreve étendu à certains patients hospitalisés
Le Ronapreve, un  traitement anti-Covid 19 combinant deux anticorps monoclonaux (casirivimab et imdevimab) est injecté avec une seringue. Développé par la biotech américaine Regeneron et le laboratoire suisse Roche, il a été réservé à la prévention de la maladie et à la lutte contre ses formes précoces avant d'être autorisé début septembre 2021 en France à des patients en stades plus avancés de la maladie à l'hôpital sous oxygène et qu’ils n’aient pas d’anticorps (pas de vaccin ou mauvaise réponse au vaccin) et qu’ils aient un risque de faire une forme grave. Concrètement, il s’agit des personnes immunodéprimées, atteintes d’un diabète, d’obésité, d’une BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive), d’une insuffisance cardiaque ou rénale et les plus de 80 ans. le Ronapreve serait par ailleurs efficace contre le variant Delta précise Nathan Peiffer-Smadja, infectiologue  à l'hôpital Bichat- Claude-Bernard de Paris .
Traitements par injection ou oraux prometteurs
L'Agence européenne du médicament a annoncé mi-août qu'elle  étudie l'efficacité du tocilizumab pour traiter par injection les formes graves du Covid-19. Et rendre ses résultats en octobre 2021. Ce traitement utilisé pour lutter contre la polyarthrite rhumatoïde est un principe actif utilisé vendu sous le nom commercial RoActemra® en France par le laboratoire Roche. De son côté, le laboratoire nantais Xenothera a annoncé un traitement par injection à base d'anticorps polyclonaux, baptisé Xav-19. Il serait disponible selon le journal le monde dès cet automne. Aussi, le Molnupiravir  développé par le laboratoire Merck fait l'objet des essais cliniques de phase 3. Des résultats encourageants montraient que la charge virale avait disparu chez les patients infectés au bout de cinq jours. Mais les essais chez les patients hospitalisés n’ont montré aucune efficacité  d'après Nathan Peiffer-Smadja. A noter que d’autres laboratoires s'activent dans la recherche d'alternatives au vaccin comme Pfizer. L'américain teste depuis mars 2021 le PF-07321332, une pilule qui devrait contrer l’action de la protéase, une enzyme primordiale dans la multiplication du coronavirus.    

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire