عربية

Covid-19: Des résultats prometteurs pour un vaccin nasal français

Covid-19: Des résultats prometteurs pour un vaccin nasal français
Un vaccin nasal serait-il une nouvelle arme contre l’infection du Sars-COV-2?. C'est encore tôt pour le confirmer mais les résultats d'une année de recherches sur des animaux, présentés par des chercheurs le jeudi 9 septembre  sont prometteurs. « Les résultats précliniques sur modèles animaux sont très encourageants », a indiqué Philippe Mauguin, PDG de l'institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement (Inrae) https://www.inrae.fr/actualites/vaccin, porteur de ce projet avec l’université de Tours en France. " Ca ne veut pas dire que c’est gagné ! On ne mésestime pas toutes les étapes qui restent à franchir. Mais si on y arrivait, on aurait, dans les deux prochaines années, un vaccin français qui présenterait des originalités en termes d’efficacité et d’administration», a t-il ajouté en précisant lors de la présentation des résultats menées uniquement sur des animaux – des souris puis des hamsters – et qu’elles ne font pas encore l’objet d’une publication.
Spray nasal ou vaccin nasal?
Isabelle Dimier-Poissonprofesseure des universités, responsable de l’équipe de recherche BioMAP Inrae- Université de Tours chargée du projet de développement du vaccin conteste le terme de "spray nasal". Elle explique qu'il s'agit d'un vaccin administrable dans le nez, avec deux instillations à trois semaines d’écart. Le système reposera sur une seringue, mais au lieu d’ajouter une aiguille, on installe un embout avec la quantité souhaitée de produit. », a t-elle précisé.  A une utilisation très simple  et pratique notamment pour ceux qui redoutent les piqûres, s’ajoute une conservation pratique  puisqu'il se conserver plusieurs années à 4°C et plusieurs mois à 20°C  d'après la  chercheuse. L'autre avantage présenté par les chercheurs étant la capacité de ce candidat vaccin de protéger contre les formes graves du Covid-19 notamment le très contagieux variant Delta, si bien entendu les études cliniques sur l’homme sont concluantes.
Le principe de ce vaccin nasal
Ce vaccin est administré par le nez, la principale porte d'entrée du virus. Et pourrait développer une immunité locale au niveau de la muqueuse ainsi que générale puisque les muqueuses qui produisent des anticorps, informent les autres muqueuses de se protéger contre le virus produisant ainsi un double effet sur l'infection et sur la transmission.
Les chercheurs espèrent une commercialisation pour 2023 
Ce vaccin n'est pas unique puisque sept vaccins nasaux  sont en cours de développement à travers le monde. Sa particularité est qu'il est 100% français. Le brevet vient d’être déposé et l'équipe de l’Inrae et de l’université de Tours, qui vont piloter les essais cliniques prévoit, à l’automne 2021, une phase de développement et de production des lots de vaccin, une phase clinique au deuxième semestre 2022 et espère une commercialisation pour 2023 ou même avant  à cause de l'urgence indique Philippe Mauguin, PDG de l’Inrae.

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire