عربية

Covid-19: Feu vert chinois à un cocktail d’anticorps neutralisants

Covid-19: Feu vert chinois à un cocktail d’anticorps neutralisants

La  Chine vient de donner son feu vert à un cocktail de deux anticorps monoclonaux neutralisants  destinés à soigner les patients les plus fragiles. Le traitement du laboratoire Brii Biosciences permettrait d’éviter 80% des hospitalisations révèle Radio France internationale (RFI). Ce traitement que l’Administration nationale chinoise du médicament est approuvé pour une « utilisation en urgence »,  après un essai mondial de phase 3 sur 847 patients positifs, qui aurait permis d’éviter 80% des hospitalisations et des décès.

Développé conjointement avec  l’université Tsinghua à Pékin, l’hôpital numéro 3 de Shenzhen (au sud-est de la Chine) et  l’entreprise Brii Biosciences basée à la fois en Chine et aux États-Unis, le médicament est administré sous perfusion.

L’équipe du directeur du Centre de recherche sur la santé mondiale et les maladies infectieuses, à l’école de médecine de l’Université Tsinghua, a en fait  sélectionné deux anticorps à haute activité et complémentaires parmi des centaines d’anticorps isolés dans le plasma des patients en convalescence. C’est en associant et en combinant ces anticorps trouvés chez les guéris de la pneumonie virale, qu’on obtient le cocktail qui permet de réduire la charge virale.
Des tests se poursuivent actuellement sur le variant Omicron.
Selon les déclarations de la société reprises par le South China Morning Post, les deux anticorps BRII-196 et BRII-198 ont été utilisés « en urgence » dans le traitement de près de 900 personnes atteintes de coronavirus lors des derniers rebonds épidémiques en Chine, notamment à Shenzhen, Canton, Nankin, Yangzhou, Putian, Xiamen, Zhengzhou ou Heihe. Les données laboratoires montrent que le cocktail est efficace contre les mutations Alpha, Béta et Delta du virus. Des tests se poursuivent actuellement sur le variant Omicron. Le mercredi 8 décembre, le régulateur chinois indique avoir donné son aval à une utilisation sur les adultes à hauts risque et une approbation conditionnelle pour les patients âgés de 12 à 17 ans. Brii Biosciences a également sollicité une autorisation auprès de la Food and Drug Administration, l'Agence fédérale américaine de l’alimentation et du médicament aux États-Unis, où ont été également été menés des essais cliniques, ainsi qu’en Argentine, au Brésil, au Mexique, en Afrique du Sud et aux Philippines. La chine mène par ailleurs d'autres essais pour découvrir les traitements et  médicament qui devraient permettre la sortie de la pandémie.

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire