عربية

Covid-19: L’OMS s’inquiète face aux pays riches qui se disputent les approvisionnements en vaccins

Covid-19: L’OMS s’inquiète face aux pays riches qui se disputent les approvisionnements en vaccins
Les pays riches qui se disputent les approvisionnements en vaccins Covid-19 doivent considérer la situation dans les régions les plus pauvres du monde, a déclaré vendredi l'Organisation mondiale de la santé, avertissant que s'accaparer des vaccins «maintient la pandémie en feu» révèle Reuters.  Des responsables de l'OMS se sont exprimés après que la Commission européenne a déclaré qu'elle avait convenu d'un plan pour contrôler les exportations de vaccins de l'Union européenne, y compris vers la Grande-Bretagne, arguant qu'elle devait le faire pour assurer ses propres approvisionnements. En effet, l’UE mène une course à plusieurs vitesse pour s’assurer l'approvisionnement suffisant en vaccins anti Covid-19 face notamment à la forte baisse des livraisons des vaccins en raison de problèmes de production alors que les Vingt-Sept ont entamé leurs campagnes de vaccination. «Si nous stockons des vaccins et que nous ne les partageons pas, il y aura trois problèmes majeurs. Premièrement, je l'ai dit, ce sera un échec moral catastrophique et deux, cela maintient la pandémie en feu et trois, très lente reprise économique mondiale », a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS, lors d'un briefing virtuel. De son côté, Mike Ryan, spécialiste principal des urgences de l’OMS, a déclaré lors de la réunion - à laquelle ont également assisté une sage-femme ougandaise et une infirmière du Pakistan - que les gens devaient penser à des collègues de première ligne comme eux. L'organisation a par ailleurs annoncé qu'elle avait conclu un accord avec Pfizer / BioNTech pour 40 millions de doses de son vaccin et ce, pour les mettre à la disposition des pays pauvres le mois prochain dans le cadre du programme Covax. L'OMS serait aussi en discussion avec des fabricants de vaccins russes. Ceci étant, il y a lieu de noter qu'avec plus de 450 milles morts du coronavirus, l'UE a été très touchée par la pandémie. Elle a de fait, signé des contrats de pré-achat auprès de 6 laboratoires, pour un total de 2,275 milliards de doses et autorisé jusqu'ici la mise sur le marché conditionnelle de trois vaccins élaborés par Pfizer/BioNTech, Moderna et AstraZeneca.            

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire