عربية

COVID-19 : Un numéro vert pour les femmes victimes de violence

COVID-19 : Un numéro vert pour les femmes victimes de violence
L'état d'urgence, le confinement et l’isolement social pour lutter contre Covid-19 contribuent à exacerber les violences conjugales et familiales. C'est universel et le Maroc ne fait pas l'exception.

6,1 millions de femmes concernées

Il n y a pas de chiffres officiels sur le phénomène dans le contexte actuel. Mais une enquête réalisée en 2019 par le Haut Commissariat au Plan révèle qu'au Maroc, le taux de prévalence des violences domestiques est de 52%, soit 6,1 millions de femmes concernées.  Et que, par espace de vie, le contexte domestique, demeure le plus marqué par la violence. Le domicile est donc  le premier lieu de perpétration de violences sur les femmes. C'est la raison pour laquelle, les organisations internationales et les associations marocaines des droits de l'Homme tirent la sonnette d'alarme et appellent à protéger des femmes vivant avec des conjoints déjà violents auparavant. Ces femmes sont  contraintes de rester à la maison de subir les violences sans aucune aide et assistance à cause notamment de la limitation des activités associatives d'écoute et d'assistance aux femmes victimes de violences.

Un mapping regroupant les recours associatifs et institutionnels disponibles au Maroc.

Pour aider ces dernières à trouver assistance auprès des institutions dédiées à cette problématique, ONU Femmes-Maghreb a élaboré un mapping regroupant les recours associatifs et institutionnels disponibles au Maroc. Le mapping est édité sous forme d’un guide riche en informations utiles qui reprend les coordonnées au niveau national, régional et local, des associations et des institutions publics  qui sont à l’écoute des femmes victimes de violence. Ces institutions ont une mission triple : l’écoute, le soutien psychologique et l’orientation des femmes victimes de violence. A noter aussi qu'un  numéro vert, le « 8350 », et une plateforme pour alerter sur les violences à l’égard des femmes est aussi mise en place à l’initiative de l’Union nationale des femmes du Maroc (UNFM).

Dr. Issam BADREDDINE

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire