عربية

Enfance : Des produits laitiers fortifiés en fer et en vitamine

Enfance : Des produits laitiers fortifiés en fer et en vitamine
«Contribuer à lutter contre la carence en fer et en vitamine D chez les enfants et favoriser leur croissance physique et cognitive tout en participant au renforcement de leurs défenses immunitaires». C’est l’objectif affiché de Centrale Danone. L’entreprise vient de lancer une gamme de produits laitiers fortifiés en fer et en vitamine D destinés aux enfants accessibles à partir d’1DH. Il s’agit une vingtaine de produits fortifiés en fer et en vitamine D qui sont disponibles différents goûts et dans des formats variés, à boire ou à la cuillère. Pour Nathalie Alquier, PDG de Centrale Danone «des enfants en bonne santé, bien alimentés dès leur jeune âge, avec des micro-nutriments essentiels comme la vitamine D et le fer, c’est l’assurance de participer à la formation d’une génération d’enfants en bonne santé ayant les meilleures chances de réussir leur parcours scolaire et plus tard leur avenir».  S’agissant du processus de fortification, Centrale Danone affirme que «ce dernier répond aux normes de qualité et de sécurité alimentaire les plus strictes. Il bénéficie des avancées de la Recherche & Innovation de Danone ». Ce processus répond aux exigences de la réglementation nationale. Il a été validé par le comité scientifique technique et consultatif de nutrition du ministère de la Santé. Cela étant, il faut rappeler que selon une étude du ministère de la Santé sur la carence en micronutriments datant de 2019 ; « un enfant sur quatre âgé entre 6 mois et 12 ans présente au Maroc une carence en fer (anémie) et un sur trois souffre d’une carence en vitamine D». L’enquête a également révélé que malgré les efforts entrepris pour en venir à bout, ces carences persistent toujours. Pour rappel, le fer est important et même nécessaire pour le développement intellectuel des enfants. Ceci a été confirmé par l’OMS qui a affirmé «la carence en fer a un lien direct avec les mauvais résultats scolaires et le retard mental des enfants ». Cette carence réduit les chances de succès des enfants dans la vie. « Elle a des conséquences sociales et économiques graves sur la vie des personnes concernées, la société et le pays», ajoute l’OMS. Selon cette dernière la carence en vitamine D est une cause directe de rachitisme. Elle contribue favorise également les infections respiratoires comme la pneumonie, la tuberculose et la bronchiolite. Associée au calcium, la vitamine D participe à la croissance physique des enfants en leur permettant de développer un capital osseux solide et en renforçant les défenses immunitaires.

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire