عربية

La généralisation de la protection sociale sur rails au Maroc

La généralisation de la protection sociale sur rails au Maroc
Le mercredi 14 avril  est désormais une date importante dans les annales de la protection sociale au Maroc. Le Roi Mohammed VI a présidé à Fès la cérémonie de lancement du projet de  la généralisation de la protection sociale et les signatures des premières conventions dans ce sens. Ainsi, la protection sociale bénéficiera dans un premier temps aux agriculteurs, artisans et professionnels de l’artisanat, aux commerçants, professionnels et prestataires indépendants soumis au régime de contribution professionnelle unique (CPU), au régime de l’auto-entrepreneur ou au régime de la comptabilité. Cette protection devra couvrir par la suite d’autres catégories socio-professionnelles pour sa généralisation à tous les citoyens. Concrètement, il s’agit de la généralisation de l’Assurance maladie obligatoire de base durant les années 2021 et 2022 par l’élargissement de l’assiette des bénéficiaires en incluant les catégories vulnérables bénéficiant du Régime d’assistance médicale et la catégorie des professionnels et travailleurs indépendants et personnes non-salariées du secteur libéral. L’objectif étant de permettre à 22 millions de personnes supplémentaires de bénéficier de cette assurance, qui couvre les frais de traitement, de médicaments et d’hospitalisation a expliqué Mohamed Benchaâboun, Ministre de l’Économie et des Finances dans un communiqué officiel diffusé mercredi soir après une cérémonie de lancement de l'opération. Il s’agit  également de la généralisation des allocations familiales durant les années 2023 et 2024  en permettant notamment aux ménages de toucher des indemnités couvrant les risques liés à l’enfance, ou des indemnités forfaitaires. Le ministre a en outre ajouté qu’il est prévu l’élargissement en l’an 2025 de l’assiette des adhérents aux régimes de retraite pour inclure les personnes qui exercent un emploi et ne bénéficient d’aucune pension, à travers la mise en application du système des retraites propre aux catégories des professionnels et travailleurs indépendants et personnes non-salariées qui exercent une activité libérale, afin d’englober toutes les catégories concernées. Le dernier point abordé par le ministre concerne la généralisation de l’indemnité pour perte d’emploi en l’an 2025 pour couvrir toute personne exerçant un emploi stable à travers la simplification des conditions pour bénéficier de cette indemnité et l’élargissement de l’assiette des bénéficiaires.

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire