عربية

Pr Faouzi Belahsen: La sclérose en plaques, plus le traitement est commencé tôt, mieux c’est.

Pr Faouzi Belahsen: La sclérose en plaques, plus le traitement est commencé tôt, mieux c’est.
La sclérose en plaques  est une maladie auto-immune et rare. Elle affecte le système nerveux central et  le système immunitaire entrainant des lésions provoquant des perturbations motrices, sensitives, cognitives, visuelles ou sphinctériennes.  Ces troubles, faute de diagnostic précoce et de traitement, peuvent évoluer vers un handicap qui peut être irréversible.  C'est  même la première cause de l'handicap sévère non traumatique  chez les jeunes adultes.  Pr Mohammed Faouzi Belahsen, neurologue et Chef de service  de neurologie au CHU Hasan II de Fès, nous rapproche davantage de cette maladie, de sa prise en charge et des évolutions thérapeutiques en la matière.
Saha.ma: La Journée mondiale de la sclérose en plaques est établie aujourd'hui le 30 mai. Où en est aujourd'hui la prise en charge de cette maladie au Maroc?
Cette journée mondiale est  célébrée  de part le monde le 30 mai annuellement et c'est une occasion pour faire le point sur la prise en charge des patients touchés par la sclérose en plaques et les évolutions thérapeutiques. Depuis quelques années, la prise en charge  de la sclérose en plaques s'est beaucoup améliorée avec l'évolution de la recherche médicale et  plusieurs médicaments et traitements sont prescrits pour  atténuer l'impact de la maladie, ralentir sa progression et soulager les patients. Plus le diagnostic est précoce et le traitement est commencé tôt, plus la prise en charge est meilleure.  Aussi, il est important de signaler que la prise ne charge s'est aussi améliorée grâce à la présence de plus en plus de  médecins spécialistes neurologues au niveau de toutes les villes marocaines.
Est-ce qu'il y a des données statistiques sur le nombre de personnes touchées par cette maladie au Maroc?
Il n'y a pas une recherche précise sur le nombre de personnes atteintes de la sclérose en plaque au Maroc. Mais à partir du nombre de patients traités au niveau des centres hospitaliers universitaires et des projections de l'ASsociation Marocaine des Malades Atteints de Sclérose en plaques, le nombre de personnes touchées par la maladie au Maroc est estimé entre 8000 à 10 000 patients. Chaque année apparaissent de nouveaux cas et nous pensons  qu'il y a une nette amélioration au niveau du diagnostic de la maladie. Ce dernier repose sur des signes cliniques et surtout de de l'observation de lésions par IRM.
La fatigue intense figure parmi les symptômes de cette maladie. Comment les patients arrivent à vivre avec ces symptômes contraignants dans la vie courante?
En effet, c'est une fatigue spécifique et c'est l'un des symptômes de cette maladie. Il survient sans aucune raison apparente ou défiance de l'un des membres du corps. Il est considéré  comme un symptôme déterminant de cette maladie et souvent on conseille aux malades de ne pas chercher à se reposer lors de cette fatigue spécifique à la  maladie. On leur demande de faire  un mouvement équilibré pour réduire cette fatigue. L'effort physique aide à soulager la fatigue et en effet les malades se plaignent de l'impact de cette grande fatigue . Il y a par ailleurs, des médicaments prescrits dans les traitements qui soulagent cette fatigue.
Qu'en est il du traitement. Est ce qu'il permet de guérir cette maladie définitivement?
Je tiens à préciser que grâce à la recherche médicale, il y a des traitements prometteurs dont des médicaments qui qui atténuent les symptômes dont la fatigue intense  et d'autres troublés liés à la maladie, limitent son impact et même sa progression. Le neurologue cherche toujours, grâce aux traitements qu'il prescrit, à réduire l'intensité des poussées, la progression de la maladie vers  l'handicap. Une fois le diagnostic est établi, le neurologue spécialisé dans la prise en charge de la sclérose en plaques propose des traitements en fonction de la nature et de l'évolution de la maladie, mais aussi des  effets indésirables. Je cite entre autre, des injections; perfusions ou des comprimés nouvellement  produits. Chaque malade a le traitement qui lui convient le mieux. Les traitements aujourd'hui permettent d'améliorer la prise en charge et la qualité de vie des patients  de manière générale.
Cette maladie touche souvent les femmes?. Est ce que les patientes touchées peuvent avoir une vie de famille se marier et avoir des enfants?
En effet, cette maladie touche  les femmes plus que les hommes. Et quand la maladie est diagnostiqué par le neurologue, un traitement est prescrit  avec le suivi mais aussi avec un accord avec le patient pour qu'il puisse vivre  normalement que ce soit dans le cadre de sa vie professionnelle,  familiale, le mariage ou l'accouchement. Chaque étape a des conditions que nous organisons avec le patient pour qu'il puisse vivre  avec la maladie sans perturber sa vie normale. C'est un projet thérapeutique. Il y a d'ailleurs beaucoup de patientes  femmes qui ont pu avoir des enfants.
Les patients peuvent ils exercer un sport?
Oui, le sport peut être pratiqué en fonction du degré de l'handicap s'il existe et aussi du diagnostic. Il est en tout cas conseillé aux malades de pratiquer du sport pour améliorer la qualité de vie.  
Si le malade de la sclérose en plaque est touché par Covid-19. comment peut-il agir?
Il y 'a en effet des malades qui ont été  touchés par le coronavirus lors des premières vagues et il n' y pas eu des différences par rapport aux autres personnes touchées par ce virus. Il y'a eu des cas graves et d'autres modérés. Et puisque les malades de Sclérose en plaque  prennent un médicament  impactant  l'immunité, il fallait un suivi régulier. Il est d'ailleurs conseillé aux malades de consulter leurs neurologues cas de Covid -19 pour faire en sorte que les traitements demeurent efficaces pour  l'une ou de l'autre maladie. Concernant la vaccination contre Covid-19, en tant  que neurologues, nous conseillons aux malades de se faire vacciner après consultation de leurs médecins traitants par ce que cela les protège du virus et limite la complication de leur maladie.
Bon à savoir sur la sclérose en plaques
  •  La sclérose en plaques (SEP) survient quant le système de défense immunitaire censé protéger le patient,  se retourne contre ses propres cellules et les attaque. Les raisons sont encore mal connues.
  • Les mécanismes auto-immuns mis en jeu attaquent la gaine de myéline qui entoure les axones dans le système nerveux central. Ce phénomène entraîne des lésions dispersées dans le système nerveux central, appelées plaques.
  •  Le caractère inflammatoire de ces lésions peut être confirmé par l’étude du liquide céphalo-rachidien, prélevé au patient par ponction lombaire.
  • Les symptômes varient d'une personne à l'autre. Outre la fatigue, il peut s'agir de troubles moteurs liés à une faiblesse musculaire qui peuvent toucher les membres supérieurs et/ou inférieurs, troubles de la sensibilité : engourdissement, fourmillements, douleurs.., troubles visuels, troubles de l'équilibre et de la coordination ou de vertiges, troubles urinaires et sexuels et troubles cognitifs.

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire