عربية

Les Nations Unies en guerre contre la désinformation  

Les Nations Unies en guerre contre la désinformation   
Les Nations Unies lancent la campagne « Vérifié ». Il est précisé dans un communiqué de presse parvenu à "Saha.ma" que cette initiative lancée le 21 mai a pour objectif de lutter contre la désinformation liée à la Covid-19. Et ce, en veillant à l'élargissement des informations fiables et précises sur la maladie. « Nous ne pouvons pas céder nos espaces virtuels à ceux qui fabriquent des mensonges, de la peur et de la haine », a déclaré le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, en annonçant l'initiative. « La désinformation se propage en ligne, dans les applications de messagerie et de personne à personne. Ses concepteurs utilisent des méthodes de production et de distribution perspicaces. Pour contrer ces mensonges, les scientifiques et les institutions comme les Nations Unies doivent pouvoir atteindre les gens avec des informations précises et dignes de confiance». En effet, depuis le déclenchement de l'épidémie de coronavirus, les "fake news"  et  théories conspirationnistes fusent de toute part notamment sur les réseaux sociaux et manipulent l'opinion publique. La campagne « Vérifié » élaborée par le Département de la communication globale de l'ONU, fournira des informations autour de trois thèmes : la science - pour sauver des vies ; la solidarité - pour promouvoir la coopération locale et mondiale ; et les solutions - pour apporter le soutien aux populations touchées. Elle fera également la promotion des plans de relance qui luttent contre la crise climatique et les causes profondes de la pauvreté, des inégalités et de la faim.

Des volontaires de l'info contre la désinfo

L'initiative onusienne incitent des personnes du monde entier à devenir des « volontaires de l'information » avec pour mission le partage des informations justes pour protéger leurs familles, proches et communauté  de la manipulation de la désinformation.  Il est précisé dans le communiqué que les volontaires recevront un flux quotidien de contenus vérifiés et optimisés pour le partage social, c’est-à-dire des messages simples et convaincants destinés à contrecarrer directement la désinformation ou à combler un vide d'information. Pour réussir ce challenge, le Département de la communication globale s'associera aux agences des Nations Unies et aux équipes de pays des Nations Unies, aux influenceurs, à la société civile, aux entreprises et aux médias pour diffuser un contenu fiable et précis et travailler avec les plateformes de réseaux sociaux pour éliminer les discours de haine et les affirmations nuisibles dans le contexte de la COVID-19.

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire