عربية

L’importance de la troisième dose en quelques données actualisées.  

L’importance de la troisième dose en quelques données actualisées.   
Tayeb Hamdi, médecin, chercheur en politiques et systèmes de santé. La dose booster, pilier de la protection individuelle et collective, et protectrice du système de santé face aux menaces du virus, est aussi le meilleur allié des pays et populations vaccinées pour un retour accéléré à une vie normale ou presque.
La troisième dose divise le risque d’infection par 3 à 4, et celui de la réinfection par 5, avec en conséquence un résultat sur le contrôle de la propagation virale, et un impact sur le taux de reproduction Rt du virus tout à fait comparable à un confinement selon des estimations statistiques.
La troisième dose rehausse la protection contre le risque d’hospitalisation par le variant Omicron de 57% à 90%. Par rapport à deux doses. Les versions ultérieures des vaccins feront certainement encore mieux si nécessaire.
Là ou deux doses protègent 16 fois plus contre le risque de mourir par COVID comparativement aux non vaccinés, la troisième protège 50 fois plus contre ce risque de décès.
La vaccination protège de 54 à 68% du risque de souffrir des symptômes du Covid long qui touche entre 5à 30% des personnes touchées par COVID y compris celles asymptomatiques. La troisième dose prise par les deux parents réduit le risque de contamination de leurs enfants de 58%.
Il a été prouvé à travers plusieurs larges études, que les effets secondaires liés à la troisième dose sont similaires à ceux de la deuxième dose, sinon moindres pour certains symptômes. Par contre, toutes les études menées dans la vie réelle et après l’administration de milliards doses vaccinales, ont montré que les risques de maladies et affections liées à la maladie COVID 19, sont tous plus élevés - des fois jusqu’à 40 fois plus – à cause de l’infection comparativement à la vaccination. En exemple, de très larges études ont prouvé, contrairement aux fakes news, que la vaccination n’affecte nullement la fertilité femmes, ni celle des hommes ou leurs performances sexuelles, alors que la maladie COVID affecte la fertilité de l’homme et ses performances sexuelles six fois plus que les non infectés.
La troisième dose est un tremplin des personnes et des pays vaccinés vers moins de morts, moins de perturbations sociales, moins de contraintes économiques et plus de libertés. C’est aussi, à coté de quelques mesures barrières, notre arme efficace, pour mettre fin à cette pandémie.

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire