عربية

L’obésité pourrait détrôner le tabagisme comme principal risque de cancer évitable en Europe (OMS)

L’obésité pourrait détrôner le tabagisme comme principal risque de cancer évitable en Europe (OMS)
L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) met en garde contre les graves risques sanitaires associés à  l'obésité. Elle révèle dans un nouveau rapport publié lundi 2 mai que  près de deux tiers des adultes et 1 enfant sur 3 en Europe souffrent de surpoids ou d’obésité, et ces taux continuent d’augmenter. L'obésité figure parmi les principaux déterminants de la mortalité et de l’invalidité en Europe et serait à  l’origine de 13 types de cancer différents.
L'obésité, se classent au quatrième rang des facteurs de risque de décès
Le surpoids et l’obésité se classent au quatrième rang des facteurs de risque de décès, après l’hypertension artérielle, les risques alimentaires et le tabac d'après le rapport de l'OMS. Multifactorielle complexe, elle est associée à de nombreuses maladies non transmissibles, notamment les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2 et le cancer. Le rapport précise que dans les décennies à venir,  il est prévu que l’obésité dépassera le tabagisme comme principal facteur de risque de cancer évitable dans certains pays de la Région européenne. Le rapport souligne également que l’obésité est une maladie, et pas seulement un facteur de risque, qui doit être soignée et prise en charge de manière spécifique. ..Les dernières données  montrent que le surpoids et l’obésité sont à l’origine de plus de 1,3 million de décès dans le monde chaque année, mais il peut même s’agir d’une sous-estimation.
La Covid et obésité 
Les patients souffrant d’obésité ont été très vulnérables face au Covid-19. Ils sont plus susceptibles de connaître des complications et de succomber au virus, et nombre d’entre eux ont vu leur accès aux services de prise en charge de l’obésité perturbé. D'après le rapport de l'OMS, pendant la pandémie actuelle, les populations ont été davantage exposées aux facteurs de risque d’obésité, notamment en devenant davantage sédentaires et en consommant plus d’aliments nuisibles pour la santé.
« Comme l’obésité est influencée par l’environnement, il est donc important d’examiner le problème de l’obésité au regard de tous les stades de l’existence. Par exemple, la vie des enfants et des adolescents est impactée par les environnements numériques, y compris le marketing des aliments et des boissons nuisibles pour la santé », a déclaré le docteur Kremlin Wickramasinghe, chef par intérim du Bureau européen de l’OMS pour la prévention et la maîtrise des maladies non transmissibles, qui a produit le Rapport régional européen de l’OMS sur l’obésité 2022. docteur Wickramasinghe appelle à l'adoption de politiques efficaces pour lutter contre les problèmes d'obésité, la mise en place de  restrictions imposées au marketing des aliments nuisibles pour la santé ciblant les enfants, la taxation des boissons sucrées et à  l’amélioration de la prise en charge de  l’obésité.  

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire