عربية

Immunoglobulines: Le ministère de la santé rassure sur l’approvisionnement

Immunoglobulines: Le ministère de la santé rassure sur l’approvisionnement
La pénurie enregistrée vitaux dans les centres de transfusion sanguine et les hôpitaux publics a suscité  les préoccupations des patients et de leurs familles. Il s'agit de précisément de  médicaments extraits du Plasma  visant à renforcer l'immunité, particulièrement chez les enfants présentant une insuffisance d'anticorps . Et c'est en réponse à  une question abordée au parlement cette semaine sur cette pénurie que le ministère de la Santé et de la Protection sociale a indiqué que de grandes quantités de médicaments extraits au plasma, grâce à une technologie de pointe, non disponible au Maroc, ont été acquises d’urgence pour renforcer l’immunité, en particulier chez les enfants présentant une insuffisance d’anticorps.
Le ministère a également confirmé la conclusion des contrats pour acquérir de grandes quantités de ces médicaments auprès de la société française productrice et ce, après avoir consulté toutes les parties concernées, à leur tête  l’Association Hajar contre l’immunodéficience primaire afin de sécuriser le processus d’approvisionnement au cours des six prochains mois.
Le ministère a expliqué que cette pénurie enregistrée au niveau de certains centres de transfusion sanguine s'explique par une défaillance technique de la société produisant en France qui a entraîné des retards importants dans la production et l’approvisionnement. A cela s'ajoutent l’insuffisance des dons de sang effectués ces dernières périodes, tant au Maroc qu’ailleurs, et la pression sur la demande de ces médicaments en raison de la pandémie.
Le ministère a précisé que le 2 avril, il a reçu un lot de 6 000 doses ajoutées aux 4 000 précédemment reçues, en attendant la livraison du plasma extrait au laboratoire Français,  Il a également confirmé que le Maroc a assuré  environ 4 895 doses du médicament « immunoglobuline » en 2020, alors qu’en 2021, la quantité fournie était de 8 616 doses.
Dans le même cadre, le  ministère a annoncé qu’il mettait actuellement à jour le décret du 12 juin 2002 sur les stocks de sécurité, en tenant compte de la réglementation des médicaments essentiels, des médicaments vitaux et des médicaments non essentiels et en mettant à jour la liste nationale des médicaments essentiels qui feraient l’objet d’un inventaire strict, d’un contrôle et d’un examen de la disponibilité.  Il envisage également la mise en place d’une plate-forme numérique pour l’Observatoire d’alerte directe et le contrôle des stocks de sécurité (en cours de développement).
(avec MAP)

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire