https://saha.ma/rencontre-femme-mariee-78/ site de rencontre serieux non payant+musulman عربية

OMS: des maladies non transmissibles deviennent des principales causes de mortalité en Afrique

OMS: des maladies non transmissibles deviennent des principales causes de mortalité en Afrique
Dans un communiqué, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) affirme que les maladies non transmissibles telles que le cancer, les maladies cardiovasculaires et le diabète deviennent de plus en plus la principale cause de mortalité en Afrique subsaharienne.  Ces maladies seraient responsables de 37% de la mortalité en 2019 contre 24% en 2000, majoritairement à cause des faiblesses dans la mise en œuvre des mesures essentielles de lutte notamment la prévention, le diagnostic et les soins. Pour Dr. Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, la charge croissante due aux maladies non transmissibles constitue une menace grave pour la santé et la vie de millions de personnes en Afrique, car plus d’un tiers des décès survenus dans la région sont dus à ces maladies. "Ce qui est particulièrement préoccupant, c’est que le nombre de décès prématurés imputables à des maladies non transmissibles augmente chez les personnes âgées de moins de 70 ans. Des mesures concrètes doivent être prises pour lutter contre les facteurs de risque des maladies non transmissibles, qui sont pourtant des maladies évitables », a t-il ajouté.
le nombre de décès prématurés imputables à des maladies non transmissibles augmente chez les personnes âgées de moins de 70 ans
  Selon l’OMS, ces maladies étaient responsables de 37% de la mortalité en 2019 contre 24% en 2000, majoritairement à cause des faiblesses dans la mise en œuvre des mesures essentielles de lutte notamment la prévention, le diagnostic et les soins. La pandémie  de Covid-19 a également freiné  les progrès dans la lutte contre les maladies non transmissibles. Près de 80% de pays de la région africaine ont signalé une perturbation d’au moins un service de santé luttant contre les maladies non transmissibles entre mai et septembre 2021. Les pays s’efforcent de restaurer les services, mais nombre de ces services n’ont pas encore été pleinement rétablis.
Pour l'OMS, la lutte contre les maladies non transmissibles passe forcément par la réduction des  facteurs de risque, notamment le tabagisme, l’usage nocif de l’alcool, une alimentation déséquilibrée et l’inactivité physique. L'OMS appelle aussi à plus d'investissements dans le diagnostic, le dépistage et le traitement.  

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire