عربية

Parkinson, la maladie neurodégénérative la plus fréquente

Parkinson, la maladie neurodégénérative la plus fréquente
La maladie de Parkinson est un trouble neurologique grave, caractérisé par des tremblements incontrôlables des muscles au repos, une augmentation du tonus musculaire (rigidité), le ralentissement des mouvements volontaires, et des difficultés à maintenir l’équilibre. Cette perte de contrôle musculaire est causée par l’accumulation d’amas (corps de Lewy) dans les neurones producteurs de dopamine, ce qui mène à leur destruction. La dopamine relâchée par ces neurones joue normalement un rôle  essentiel dans le contrôle des mouvements musculaires. Sa perte provoquée par la mort de ces neurones perturbe donc les fonctions motrices, menant aux tremblements caractéristiques de la maladie.
Mortalité en hausse
La maladie de Parkinson (MP) est la deuxième maladie neurodégénérative la plus fréquente, tout juste après la maladie d’Alzheimer. Cette maladie affecte préférentiellement les personnes âgées de 65 et plus, principalement les hommes (environ deux hommes sont touchés pour une femme), et est associée à une détérioration majeure de la qualité de vie et à une augmentation marquée du risque de mortalité prématurée. Malheureusement, l’incidence et la mortalité associée à la MP semblent être en hausse constante au cours des dernières années dans les pays industrialisés : aux États-Unis, par exemple, le taux de mortalité lié à la MP est passé de 5,4 personnes par 100 000 en 1999 à 8,8 personnes par 100 000 en 2019. Cette augmentation est indépendante de l’âge (et n’est donc pas simplement une conséquence du vieillissement de la population), ce qui suggère que d’autres facteurs environnementaux, associés au mode de vie, sont impliqués. Nota bene Chaque année et depuis 1997, la Journée mondiale de la maladie de Parkinson est célébrée le 11 avril.  C'est l'occasion annuelle de mettre en lumière cette maladie caractérisée par la destruction de neurones spécifiques et pour laquelle il n'existe pas de traitement curatif.  C'est la maladie qui connaît la croissance la plus rapide au monde en partie à cause du vieillissement de la population.
 

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire