عربية

Pfizer demande l’autorisation de son vaccin pour les 5-11 ans

Pfizer demande l’autorisation de son vaccin pour les 5-11 ans
La vaccination des enfants de 5 à 11 ans suscite le débat à travers le monde mais cela n'empêche pas l’alliance Pfizer/BioNTech de formuler des demandes d'autorisation aux Etats-Unis, via la Food and drugs administration,  à Santé Canada  et à l’Agence européenne du médicament (EMA) pour l’utilisation de son vaccin  contre le Covid-19 «comirnaty» chez les enfants de 5 à 11 ans.  Ces demandes d’autorisation s’appuient sur des données d’essais menés sur 2.268 enfants de cette tranche d’âge pour qui le dosage a été abaissé à 10 microgrammes par injection (trois fois moins que la dose standard), ce qui représente, selon le laboratoire , « la dose préférable » pour les 5 à 11 ans.
Une évaluation du vaccin est en cours par les comités scientifiques 
Interrogé sur RTL ce mercredi 20 octobre, David Lepoittevin, responsable de l’activité vaccin  chez Pfizer France a annoncé qu’il espérait que le vaccin pour les 5-11 ans soit disponible « à assez court terme ». Il a également indiqué qu’un vaccin pour les moins de 5 ans était « envisagé » « L’objectif de Pfizer c’est de mettre le vaccin à disposition du plus grand nombre. Ça inclut maintenant de regarder la possibilité de pouvoir vacciner les enfants entre 65 et 11 ans. On a soumis des données aux autorités européennes qui sont en cours d’analyse », a-t-il indiqué. Il a par ailleurs expliqué qu’un vaccin plus simple d’utilisation (et notamment en matière de conversation) serait disponible « d’ici la fin de l’année, début d’année prochaine ». Ceci étant, l’EMA, a annoncé dans un communiqué publié le 18 octobre  qu’elle allait lancer une évaluation dudit vaccin avant de rendre sa décision «dans les mois à venir, à moins que des informations supplémentaires ne soient nécessaires. De son côté  le ministère fédéral a précisé dans un communiqué publié le 18 octobre que «Santé Canada n’autorisera l’utilisation du vaccin Comirnaty que si l’examen scientifique indépendant et approfondi de l’ensemble des données soumises confirme que les avantages du vaccin l’emportent sur les risques auprès de ce groupe».
Au Maroc, la vaccination des enfants  n’est pas encore à l’ordre du jour
Au Maroc, ce sujet n’est pas encore à l’ordre du jour sachant que plus de la moitié des élèves âgés de 12 à 17 ans (55%) avaient avait reçu le vaccin Pfizer  à la date du 11 octobre 2021, contre 45% pour Sinopharm sur un total de plus de 33 millions de vaccinés.
A noter que  d’autres fabricants procèdent également à des essais de leurs vaccins sur des enfants de différents groupes d’âge alors que ces derniers mois, l’Organisation mondiale de la santé ne cesse d'appeler à  vacciner la population des pays pauvres avant les enfants et adolescents des pays riches.

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire