عربية

Pilule anti-Covid-19 : Pfizer signe un accord pour faciliter l’accès mondial

Pilule anti-Covid-19 : Pfizer signe un accord pour faciliter l’accès mondial
Le Mardi, la société pharmaceutique américaine Pfizer a demandé aux autorités sanitaires américaines d'autoriser son médicament anti-coronavirus.  Les données ont révélés que cet antiviral oral PF-07321332, réduisait le risque de décès ou d'exposition à des symptômes graves. Partant de là, un groupe d'experts considère ce traitement oral de Pfizer comme une valeur ajoutée aux vaccins et devrait contribuer à éradiquer l'épidémie de Covid 19. "Avec plus de 5 millions de décès et d'innombrables personnes touchées par la maladie mortelle dans le monde, il est urgent de proposer des options de traitement qui sauvent des vies", a déclaré Albert Burla, PDG de Pfizer. "Nous avançons le plus rapidement possible dans nos efforts pour rendre ce traitement potentiel accessible aux patients", a ajouté Borla. Le traitement de Pfizer, qui sera commercialisé sous le nom de Paxlovid, doit être administré dans les trois à cinq jours suivant l’apparition de symptômes. Pour M. Burrone, l’un des aspects cruciaux est que ces traitements peuvent permettre de soulager les structures de santé en empêchant les hospitalisations : « Cela change la donne. »
Pfizer signe un accord pour faciliter l’accès mondial
En attendant l'autorisation de sa pilule anti-Covid19, Pfizer a signé un accord de licence volontaire qui doit permettre sa diffusion au-delà des pays riches. L’annonce a été faite conjointement mardi 16 novembre par Pfizer et la « communauté de brevets sur les médicaments » du Medicines Patent Pool (MPP), créée par Unitaid, l’organisation internationale d’achats de médicaments. Les fabricants de médicaments génériques « qui se voient accorder des sous-licences pourront fournir le nouveau médicament en association avec le ritonavir [un médicament utilisé contre le virus du sida] à 95 pays, couvrant jusqu’à environ 53 % de la population mondiale », a précisé un porte-parole d’Unitaid, Hervé Verhoosen, lors d’un briefing à Genève. L’accord inclut tous les pays à « revenu moyen inférieur » et « inférieur » tels que désignés par la Banque mondiale, mais aussi les pays à « revenu moyen supérieur » d’Afrique subsaharienne et ceux qui ont accédé à ce statut au cours des cinq dernières années, a précisé M. Verhoosen. Pfizer ne recevra pas de redevances sur les ventes dans les pays à faible revenu, et renoncera aux redevances dans tous les pays couverts par l’accord tant que le Covid-19 restera classé « urgence de santé publique de portée internationale » par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Saha avec AFP Bon à savoir: Merck,  a déjà conclu un pacte similaire à celui de Pfizer  avec la MPP pour son propre anti-Covid oral, le Molnupiravir. Le Royaume-Uni est devenu le 4 novembre le premier pays à autoriser le Molnupiravir.

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire