عربية

Pourquoi un rappel du vaccin contre le Covid-19 ? Explications du Dr Tayeb Hamdi

Pourquoi un rappel du vaccin contre le Covid-19 ? Explications du Dr Tayeb Hamdi
Le Maroc s'apprête à lancer la  campagne de rappel du vaccin contre le Covid-19  pour les personnes ayant  reçu les deux premières doses il y a six mois.  Pour Docteur Tayeb Hamdi, Médecin, Chercheur en Politiques et Systèmes de Santé, cette dose de rappel est nécessaire pour protéger les personnes vulnérables à risque. Il a expliqué dans une déclaration à l'Agence Maroc Press MAP le dimanche 3 octobre que sur les plans médical et immunologique,  il est connu que les personnes âgés  souffrant de  maladies chroniques qui affaibli le système immunitaire réagissent faiblement au vaccin en comparaison avec les jeunes et les personnes non malades.  Et a précisé qu'avec "l'apparition des variants surtout le variant Delta,  l'efficacité du vaccin diminue  et ce même si les personnes entièrement vacciné  et bénéficient encore d'une haute protection contre les formes graves et décès".  Et ajoute que des études ont révélé  les anticorps  commencent à baisser six mois après  les deux doses du vaccin anti-covid 19, bien que la protection soit assurée non seulement par les anticorps, mais aussi par l'immunité cellulaire.  Les  personnes  âgés restent dans ce cadre  les plus fragiles devant les mutants comme Delta et présentent un risque élevé de complications (hospitalisation, admission aux soins intensifs et décès) à la suite d'une infection à la COVID‑19.  
Ceci étant, Dr Tayeb Hamdi  indique que la troisième dose peut être du même type du vaccin des deux premières doses ou différente.  Il explique que le mélange des vaccins est souhaitable puisque la production d'anticorps est plus importante. Le spécialiste reconnait aussi la nécessité de donner la priorité, dans ce contexte, aux personnes de plus de 65 ans et à celles souffrant de maladies chroniques, compte tenu du risque.  Dr Hamdi a par ailleurs précisé que  l'Organisation mondiale de la santé ne s'oppose pas à la troisième dose pour ces groupes les plus à risque, mais elle s'oppose à la généralisation de cette troisième dose à l'ensemble de la population vaccinée, et certains pays ont prévu de donner la troisième dose à toutes les personnes de plus de 50 ans, ainsi qu'à toute la population vaccinée.
 

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire