عربية

Première thyroïdectomie transorale sans cicatrice en Afrique : une prouesse médicale signée Elsan

Première thyroïdectomie transorale sans cicatrice en Afrique : une prouesse médicale signée Elsan
L’équipe du Dr Mohammed Amine ALLOUANE, ORL à la Clinique Ville Verte - ELSAN, a réalisé le 23 juin dernier la toute première opération d’ablation de la thyroïde sans cicatrice au Maroc et en Afrique.
Le Maroc enregistre la premières opération chirurgicale de l'ablation de la thyroïde sans cicatrice en Afrique et la 4ème au Moyen Orient. La patiente opérée, une femme de 30 ans qui est la 39ème personne à bénéficier de cette innovation médicale au niveau mondial. 
Cette technique pointue optimise en temps en bloc opératoire 
Cette technique pointue, est initialement développée en Allemagne avant de connaitre une  évolution remarquable en Asie, notamment grâce aux recherches du Pr. Thaïlandais Angkoon ANUWONG. « J’ai eu l’honneur d’avoir été initié à cette technique en janvier dernier en Asie de l’Est par une sommité mondiale en la matière ; le professeur ANUWONG.  Cette technique ne nécessite pas plus de temps en bloc opératoire que la méthode conventionnelle, elle présente le grand avantage de ne pas laisser de cicatrice visible et n’expose pas le patient à des risques supplémentaires », indique Dr ALLOUANE dans un communiqué de presse. Cette technique, selon Dr ALLOUANE,  s’appuie sur la vidéo-chirurgie qui permet une optimisation de la visibilité pour le chirurgien. Elle ne nécessite pas d’examen préopératoire complémentaire et ses complications postopératoires sont au même niveau que ceux de la chirurgie conventionnelle, à savoir inférieures à 1%. " Avant la mise au point de cette procédure, l’ablation conventionnelle de la thyroïde s’accompagnait d’une cicatrice cervicale. Avec la thyroïdectomie transorale, la cicatrice est située à l’intérieur de la bouche et consiste en trois incisions invisibles avec un confort postopératoire largement au-dessus des niveaux conventionnels", précise t-on.
Les critères d'éligibilité varient en fonction des cas
« Cette technique s’adresse essentiellement aux chirurgies unilatérales telles que les lobectomies ou lobo-isthmectomies. Les critères d’éligibilité varient mais on peut d’ores et déjà citer la taille des nodules et l’épaisseur de la peau » explique Docteur ALLOUANE. Bruno Bertrand, directeur général de la Clinique Ville verte (Etablissement de santé multidisciplinaire appartenant à ELSAN, spécialiste de l'hospitalisation privé en France)  souligne de son côté que cette première chirurgicale le début d’une prise en charge de très haute qualité pour ce type d’intervention. Il y a lieu de souligner que quand la thyroïde fonctionne mal et qu’elle se dérègle, soit elle produit des hormones en excès (hyperthyroïdie) soit pas assez (hypothyroïdie). Il existe des traitements aux différentes pathologies associées aux troubles de la thyroïde. Néanmoins, la thyroïdectomie est essentiellement indiquée en cas de nodules uniques douteux, de volumineux goitres et dans certains cas d’hyperthyroïdie.
Bon à savoir
  • C'est quoi la thyroïde ?
La thyroïde est une petite glande en forme de papillon située à la base du cou. Essentielle au bon fonctionnement de l’organisme, c’est une glande endocrine qui sécrète deux types d’hormones, l’hormone T4 (tétraïodothyronine) et l’hormone T3 (triiodothyronine) qui régulent de nombreuses fonctions vitales comme le métabolisme, la température corporelle, le rythme cardiaque. Son bon fonctionnement dépend d’une autre glande appelée l’hypophyse, située à la base du crâne et qui sécrète l’hormone TSH permettant de réguler le métabolisme et la sécrétion d’hormones thyroïdiennes.

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire