عربية

Prévention du cancer du sein: N’ayez pas peur de la mammographie et autres explorations.

Prévention du cancer du sein:  N’ayez pas peur de la  mammographie et autres explorations.
 
Par Dre Mona Bahtit, Md, M.Sc. Adm, CCRP Ambassadrice de la campagne mémo-mamo de  la Société Canadienne du Cancer/ Directrice d’Institut International pour la Santé des Femmes /www.iisf-iiwh.org
Mesdames, si vous avez un cancer du sein dans votre famille, parlez-en à votre médecin et découvrez si votre risque de cancer du sein est élevé!
Certaines personnes peuvent présenter un risque plus élevé que la moyenne d’être atteintes du cancer du sein. Discutez de votre risque avec votre médecin. S’il est supérieur à la moyenne, vous pourriez devoir consulter un médecin spécialiste, et plus souvent, pour vérifier la présence du cancer du sein. Votre médecin vous indiquera quels examens vous devriez passer et à quelle fréquence.
La recommandation d’un médecin est LE facteur le plus important dans la décision de recourir à une mammographie et aux autres explorations
Prescrire une mammographie peut être souvent difficile pour les patientes réticentes. Il faut absolument en explorer les motifs.
Dans les pays qui ont instauré des programmes nationaux de dépistage du cancer du sein, comme la France, le Canada, ou la Belgique, les études ont démontrées une faible participation des femmes d’origine maghrébine.
Cette population a un taux de participation moindre par rapport à la population globale malgré la performance du système de dépistage. Cette faible adhérence est expliquée en partie par la peur de la maladie et le tabou qui s’y rattache. Il est important que le médecin traitant prenne le temps d’expliquer aux patientes la finalité de cet examen mais aussi le risque encouru en cas de retard de diagnostic. Les acteurs sociaux, les organismes et associations de femmes, les témoignages des survivantes et les médias traditionnels (radio, télévision, journaux...) ainsi que les nouveaux (Instagram, Facebook, ..) ont également un rôle important dans la démystification de la maladie. Cancer du sein: les facteurs de risques. Malgré les progrès scientifiques, les causes du cancer du sein demeurent méconnues.
Selon les experts, il n’y a pas qu’une cause ou un déclencheur unique, mais l’intrication de plusieurs facteurs; ce sont les facteurs de risque et ils peuvent être classifiés en trois catégories : les facteurs non modifiables, les peu modifiables et les facteurs modifiables.
La mise en évidence de facteurs de risque modifiables octroie à toutes les femmes un certain pouvoir sur cette maladie.

Pour réduire votre risque de cancer du sein AGISSEZ sur les facteurs de risque MODIFIABLES. 

Les facteurs de risque non modifiables renvoient aux facteurs biologiques sur lesquels les femmes n’ont aucun contrôle Les principaux sont le Sexe féminin, car être une femme est en soi un facteur de risque de cancer du sein puisque plus de 99 % des cas se développent chez les femmes. Aussi, le risque de cancer du sein augmente avec l’âge. Plus une femme vit longtemps, plus la probabilité qu’elle soit atteinte un jour de cette maladie s’accroît. D’autres  facteurs de risque sont peu modifiables, tels les facteurs génétiques avec une mutation des gènes BRCA 1 et BRCA 2; ou bien des Antécédent de cancer du sein chez une proche (sœurs, mères ou filles). D’autres facteurs peu-modifiables, sont l'absence de grossesse ou première grossesse après 30 ans, une ménopause tardive survenant après 55 ans et/ou une ménarche précoce : avant l'âge de 12 ans.  

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire