عربية

Quelle est la différence entre l’anxiété et la dépression ?

Quelle est la différence entre l’anxiété et la dépression ?

L'anxiété et la dépression paralysent les individus, nuisent à la qualité de vie et au plaisir de faire des activités  qui étaient autrefois agréables et même accentuer un sentiment  de mal être qui peut durer et  empêcher de mener sa vie normalement. "Ce  sont deux troubles qui vont de pair, mais chacun a ses propres symptômes et un traitement approprié", explique dans une interview sur BBC News,  la psychologue Juliana Vieira Almeida Silva.   de l'Association brésilienne de psychiatrie.

Pour les spécialistes, la principale différence réside dans le fait que l'anxiété se caractérise par une peur et une détresse constantes, tandis que la dépression est généralement un trouble dans lequel la personne se sent déprimée et n'a pas de motivation ou d'intérêt pour effectuer des tâches qui étaient auparavant satisfaisantes.

En général, la présence d'un trouble anxieux est considérée comme un facteur de risque de dépression et vice versa.

Pourquoi l'anxiété peut mener à la dépression ?

Pour un groupe de huit chercheurs de l'université de Groningue, aux Pays-Bas, il existe une perspective de réseau interconnecté dans le domaine de la psychopathologie (le volet de la science consacré à la santé mentale).

Ils expliquent qu'un trouble psychiatrique a tendance à générer des symptômes qui déclenchent de nouveaux troubles. Par exemple, se sentir léthargique rend difficile de rester actif pendant la journée, ce qui se traduit ensuite par une augmentation de la tristesse et de l'agitation parce que la personne n'a pas réalisé ce qu'elle avait l'intention de faire", a détaillé le groupe de chercheurs dans un article publié en 2020 Les chercheurs ont suggéré la possibilité qu'il existe une sorte de pont d'états mentaux qui relierait l'anxiété et la dépression. En outre, il existe plusieurs symptômes communs (et qui se chevauchent) dans ces deux troubles qui peuvent aider à comprendre la comorbidité entre les deux. C'est le cas de la douleur.

Relation anatomique entre anxiété et dépression 

Selon l'université de Harvard, des études scientifiques montrent qu'il existe une relation anatomique entre l'anxiété, la dépression et la douleur, en particulier chez les patients souffrant d'affections chroniques telles que la fibromyalgie, le syndrome du côlon irritable, la lombalgie, les migraines et les douleurs neuropathiques (causées par des lésions nerveuses). On explique que le cortex somatosensoriel (la partie du cerveau qui interprète les sensations telles que le toucher) interagit avec l'amygdale, l'hypothalamus et le gyrus cingulaire antérieur (zones qui régulent les émotions et la réponse au stress) pour générer l'expérience mentale et physique de la douleur. Ces mêmes régions contribuent également à l'anxiété et à la dépression.  Les deux neurotransmetteurs, la sérotonine et la noradrénaline, contribuent à la signalisation de la douleur dans le cerveau et le système nerveux. Ces neurotransmetteurs sont également liés à l'anxiété et à la dépression.

Pour  Mme Silva,  des troubles mentaux comorbides (tels que l'anxiété et la dépression) apparaissent dans 60 à 90 % des cas et qu'il y a une augmentation des taux de troubles dépressifs et, dans une moindre mesure, de troubles liés à l'utilisation de substances psychoactives dans les premières années du trouble anxieux. Pour les psychiatres, la présence de ces pathologies dans l'enfance, l'adolescence ou au début de l'âge adulte "augmente le risque de troubles dépressifs et la probabilité d'une évolution vers une dépression majeure avec chronicité et parfois des conséquences graves.

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire