Saha.ma

Le Fonds des Nations Unies pour la Population, lance « SALAMA au Travail »

Après l’opération SALAMA conduite pendant le confinement édicté pour contenir la propagation du COVID-19, UNFPA, Fonds des Nations Unies pour la Population, lancera « SALAMA au Travail » en début de la semaine prochaine pour répondre à la période de sortie du confinement dans le milieu du travail, en mettant l’accent sur la participation de la femme, actrice clé de développement révèle le service de communication du Fonds des Nations Unies pour la Population. Le coup d’envoi de cette opération devrait avoir lieu  à Tanger en présence notamment de personnalités de la Région.

A rappeler que l’UNFPA a clôturé l’opération SALAMA lancée le 31 mars en étroite collaboration avec les partenaires institutionnels et de la société civile, pour répondre aux besoins des populations les plus vulnérables en période de confinement, édicté pour contenir la pandémie du Coronavirus (COVID-19) au Maroc.

Au cours de ses six phases, l’accent a été mis sur la protection des populations les plus à risque parmi les femmes enceintes, professionnels de santé, en particulier les sages-femmes, femmes victimes de la violence, migrants, détenus, personnes en situation de handicap, personnes âgées et adolescents et jeunes. Les interventions de terrain ont été opérées dans 275 centres de santé, maternités, centres de protection sociale, établissements pénitentiaires, centres de protections de l’enfance, foyers féminins et associations servicielles de plus de 90 localités urbaines et rurales du Royaume. Cette opération a été par ailleurs soutenue par  plusieurs campagnes virtuelles, des spots télévisés, des capsules pour la radio, des infographies et vidéos de sensibilisation et de conseils pratiques pour les réseaux sociaux, une web radio et des compétitions artistiques qui ont touché plus de 16 millions de personnes. Des “Salama Kits” pour la protection du COVID-19 ont également été mis à disposition de près de 8000 personnes en situation de vulnérabilité et des sessions de formations à distance ont été ciblées plus de 700 professionnels de santé, y compris les sages-femmes, en première ligne face au coronavirus.

À lire aussi
commentaires
Loading...