Saha.ma

Confirmé. Les corticoïdes accélèrent la guérison des patients atteints de formes graves de la Covid-19. Explications du Dr Khadija Moussayer

Les corticoïdes sont efficaces contre les formes graves de la covid-19 en accélérant la guérison des patients et en faisant baisser la mortalité, révèle une analyse de sept essais internationaux, publiée mercredi 2 septembre. L’OMS a recommandé mercredi leur usage, indique Dr Khadija Moussayer, Spécialiste en Médecine interne et présidente de l’association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques(AMMAIS). Ces médicaments déjà administrés aux patients dans les hôpitaux d’un certain nombre de pays, seraient prometteurs pour les patients atteints de formes graves du coronavirus et dont une bonne partie est prisent charge en réanimation, en raison souvent d’une insuffisance respiratoire aiguë.

Dr Khadija MOUSSAYER

Dr khadija Moussayer explique qu’une méta-analyse( un regroupement de 7 études), coordonnée par l’OMS et l’Université de Bristol et publiée le 2 septembre dans le Journal of the American Medical Association,  montre qu’un traitement par corticoïdes diminuerait de 21%  le risque de mortalité des formes sévères de Covid-19. De plus, aucun effet secondaire spécifique au traitement par corticoïdes n’a été mis en évidence.

«Le traitement de base pour les formes sévères de Covid-19 repose sur des techniques d’oxygénation et de ventilation artificielle (dénommé « traitement symptomatique » ou « soins standards»). Aucun médicament n’a jusqu’à récemment montré d’efficacité significative à ce stade », précise t-elle.

Cet important travail de recherche a rassemblé les données de 1 703 patients provenant de 12 pays (dont la  France, le Royaume-Uni, le Brésil,  le Canada, la Chine, l’Espagne et les États-Unis), ayant reçu par tirage au sort, soit les soins standards, soit un placebo associé aux soins standards, soit un corticoïde (dexamethasone, hydrocortisone ou methylprednisolone).

« La publication de cette méta-analyse confirme donc aujourd’hui le bénéfice des corticoïdes dans les formes sévères de la COVID-19 », souligne Dr Moussayer.

De son côté, l’OMS a réagi à cette communication en recommandant les corticostéroïdes systémiques pour le traitement des patients atteints de COVID-19 sévère et critique.

L’organisation suggère toutefois de ne pas utiliser de corticostéroïdes dans le traitement des patients atteints de Covid-19 non sévère comme traitement. Il ne peut aussi être utilisé à la maison pour prévenir du coronavirus pour traiter de faibles symptômes insistent les professionnels de la santé. L’usage des stéroïdes n’est en effet pas sans risque, selon Dr Moussayer, notamment s’ils sont utilisés pour les patients moins malades. Ils peuvent se montrer nocifs et affaiblir le système immunitaire. L’étude conforte ainsi des résultats publiés en juin qui montraient déjà que la dexaméthasone est la première molécule montrant  son efficacité chez des malades du COVID-19 gravement atteints.

Il faut signaler que ces recommandations sur les corticoïdes rejoignent des pratiques au Maroc, où ces médicaments ont été utilisés dans des cas graves, aussi depuis plusieurs mois ainsi que l’a d’ailleurs rapporté la presse. Le Maroc fait partie des pays qui, face à l’épidémie, ont appliqué la corticothérapie depuis quelques mois soit pour un traitement de base ou complémentaire.

  • Référence : The WHO Rapid Evidence Appraisal for COVID-19 Therapies (REACT) Working Group. Association Between Administration of Systemic Corticosteroids and Mortality Among Critically Ill Patients With COVID-19: A Meta-analysis. Published online September 02, 2020. doi:10.1001/jama.2020.17023

Nota bene

  • L’hydrocortisone, un anti-inflammatoire stéroïde peu coûteux  qui permet d’après cette analyse de réduire le risque de décès des patients atteints de formes graves du coronavirus.
  • D’après l’AFP, des chercheurs britanniques ont testé les effets de sept stéroïdes différents sur 403 patients atteints par des formes sévères du virus. Ces tests conduits dans 88 hôpitaux britanniques ont permis de mettre en évidence l’efficacité de l’hydrocortisone, qui permettrait de sauver environ un patient sur douze.
À lire aussi
commentaires
Loading...