Saha.ma

Près de 5000 volontaires pour des essais sur le vaccin chinois à partir du 1septembre

C’est sous le slogan “Pour gagner la bataille contre Covid-19” que le Ministère de la santé lance une campagne nationale pour inviter des volontaires à participer aux essais cliniques sur un vaccin contre le Covid-19 dans le cadre d’un accord avec la Chine. Cette initiative devrait permettre au Maroc d’être parmi les pays servis en matière de vaccination contre le Covid-19, comme l’a bien précisé le ministère de la santé. La cible étant près de 5000 volontaires pour des essais qui devraient débuter le 1septembre 2020. Le ministère a lancé dans ce cadre un appel aux professionnels de la santé pour faire partie des volontaires et les directions régionales de la santé multiplient les rencontres au niveau des régions avec les autorités locales,  les services externes et les acteurs locaux en l’occurence  les associations pour expliquer les modalités des essais cliniques, les critères, les conditions de participation et les contre-indications et ce en plus des droits et obligations des participants sachant que seules les personnes âgées de plus de 18 ans et ne souffrant pas de maladies chroniques peuvent s’inscrire.

Le ministre de la Santé, Pr Khalid Ait Taleb, a indiqué  dans la note adressée aux professionnels de la santé que le Royaume dispose de l’arsenal réglementaire et juridique permettant de protéger les participants aux essais cliniques. Trois structures  ont été retenues par ailleurs, pour ces essais à savoir l’hôpital militaire, l’hôpital Avicienne de Rabat et l’hôpital Ibn Rochd de Casablanca. Aussi quatre régions dont la région Fès/Meknès ont été été choisies pour participer à cette phase de tests. Ceci étant, ces essais cliniques suscitent plusieurs questions aussi bien de la part des patients, leurs proches que des volontaires potentiels.

Nota Bene:

  • Le vaccin objet des essais cliniques au Maroc a été a été élaboré contre Covid-19 par la Chine.
  • Le gouvernement marocain a signé la semaine dernière un accord de participation à la phase de tests massifs. Ce qui lui permettra de bénéficier en priorité, dans les 2 ou 3 mois à venir, de ce vaccin ,après sa validation définitive par les autorités scientifiques compétentes.
  • Ce vaccin se trouve au stade 3, suivant le protocole international arrêté par l’Organisation Mondiale de la Santé et qui consiste à la participation effective et massive de volontaires.
À lire aussi
commentaires
Loading...