Saha.ma

UNFPA: Impact désastreux de Covid-19 sur les femmes et les filles

Dans le cadre de la semaine d’action, lancée à l’occasion de la journée mondiale de la population, UNFPA, Fonds des Nations Unies pour la Population, a organisé avec les partenaires de la société civile une rencontre virtuelle sous le thème :« Comment protéger la santé et les droits des femmes et des filles face à la pandémie deCOVID-19 ? ». Lors de cette rencontre virtuelle tenue le mercredi 15 juillet 2020, des leaders des organisations non gouvernementales de défense des droits des femmes et des filles ont mis l’accent sur l’approche du Self Care ou auto-prise en charge, une nouvelle approche en santé sexuelle et reproductive qui vise à améliorer l’autonomie des populations les plus vulnérables et à contribuer à leur bien-être indique  dans un communiqué de presse, le Fonds des Nations Unies pour la Population. Et on y précise que le Self Care représente même une solution innovante pour assurer la continuité des services essentiels, notamment en matière de santé sexuelle et reproductive face à la pandémie de Covid-19 qui a eu un impact désastreux sur les femmes et les filles dans le monde entier, Outre l’accès continu à la planification familiale, le Self Care permet de garantir aux femmes une grossesse et un accouchement sans risque, notamment à travers la digitalisation du système de santé. Et au delà, cette approche participe sans conteste à l’allègement du système de santé et l’automatisation des jeunes en matière d’information et de prise en charge de leur propre santé, y compris la santé sexuelle et reproductive.  ” Cette rencontre virtuelle vise à partager la lecture de la société civile des impacts du COVID-19 sur les droits des femmes et sur les violences basées sur le genre, à dresser un état des lieux de l’accès des femmes et des jeunes aux services de santé sexuelle et reproductive durant la pandémie, à plaider pour la continuité de ces services et à partager des recommandations et des pistes d’amélioration en matière de Self Care, que les instances sanitaires viennent de lancer au Maroc”, ajoute t-on dans le communiqué de presse.

Cette rencontre de plaidoyer viendra renforcer l’action de UNFPA avec ses partenaires de la société civile pour garantir les droits reproductifs et l’égalité des genres, des domaines appuyés par l’Ambassade du Canada au Maroc dans le cadre du projet « Promotion des Droits à la Santé Sexuelle et Reproductive des femmes et des filles et de l’Égalité des Genres au Maroc ». L’Ambassadrice du Canada au Maroc, a été par ailleurs invitée d’honneur de cette rencontre et partenaire clé pour avancer les droits des femmes et des filles, en particulier le droit à la santé sexuelle et reproductive.

 

À lire aussi
commentaires
Loading...