Saha.ma

Cancer du col de l’utérus au coeur d’un webinaire du Centre Mohammed VI pour le traitement des cancers

Le Centre Mohammed VI pour le traitement des cancers organise ce jeudi 10 septembre 2020, un webinaire destiné aux professionnels de la santé traitant de la vaccination contre les infections aux Papillomavirus humains (HPV), avec le soutien des laboratoires MSD révèle un communiqué de presse. Cette rencontre virtuelle met un coup de projecteur sur l’importance de la vaccination contre les HPV, cause principale du développement des lésions précancéreuses et cancéreuses du col de l’utérus qui arrive en deuxième position après le cancer du sein au Maroc. Il s’agit d’un des cancers les plus fréquents chez la femme et souvent mortel sans traitement. “Selon le Registre des Cancers de la Région du Grand Casablanca, son incidence est de 14 nouveaux cas pour 100 000 femmes. Ce qui représente un taux d’incidence élevé comparé aux pays occidentaux. Aussi, selon ce même registre, la survie à 5 ans ne dépasse pas les 60%, tous stades confondus, et cela est dû en grande partie au stade de diagnostic assez tardif”, précise t-on dans le communiqué de presse.

Pour Professeur Abdellatif Benider, Directeur du Centre Mohammed VI pour le traitement des cancers, le deuxième plan de prévention et de contrôle des cancers, élaboré récemment par la Fondation Lalla Salma en étroite collaboration avec le Ministère de la Santé, met la prévention du cancer du col utérin dans les actions prioritaires. “La mise en place d’un programme de vaccination contre les HPV fait partie des recommandations de ce plan pour le Maroc, comme il a été le cas dans plusieurs pays développés qui ont aujourd’hui, un programme d’éradication du cancer du col utérin grâce à la vaccination.», a joute t-il. 

Ce webinaire met l’accent sur l’intérêt du dépistage pour le diagnostic précoce et surtout sur l’importance de la vaccination pour prévenir le cancer du col de l’utérus, permettant ainsi d’éviter la maladie et le recours au traitement parfois lourd et handicapant.

A noter que les vaccins contre les infections à HPV ont été introduits dans de nombreux pays dans le monde depuis 2006. En 2018, 79 pays y ont recours et ont un programme de vaccination contre les HPV[1]. De nombreuses études avec l’analyse des données de “vie réelle” démontrent par ailleurs l’efficacité clinique et l’innocuité du vaccin contre les HPV. ” Le vaccin anti-HPV permet de prévenir les lésions précancéreuses du col de l’utérus ainsi que d’autres infections liées à certains types de HPV telles que les verrues génitales”, précise t-on dans le communiqué de presse.

[1] Source : Institut National du Cancer –France

 

À lire aussi
commentaires
Loading...