عربية

Les produits pharmaceutiques présents dans les rivières menacent la santé mondiale

Les produits pharmaceutiques présents dans les rivières menacent la santé mondiale

La pollution des rivières du monde par les médicaments et les produits pharmaceutiques constitue  une "menace pour la santé environnementale et mondiale" et le paracétamol, la nicotine, la caféine et les médicaments contre l'épilepsie et le diabète ont été largement détectés révèle  une étude mené par l'Université de York.

Les rivières du Pakistan, de Bolivie et d'Éthiopie parmi les plus polluées

Certes l'impact de bon nombre des composés pharmaceutiques les plus courants dans les rivières est encore largement inconnu indique BBC News dans un reportage. Mais il est déjà vérifié que les contraceptifs humains dissous peuvent avoir un impact sur le développement et la reproduction des poissons, et les scientifiques craignent, toujours selon BBC  News, que la présence accrue d'antibiotiques dans les rivières ne limite leur efficacité en tant que médicaments. Cette recherche révèle aussi que les rivières du Pakistan, de Bolivie et d'Éthiopie étaient parmi les plus polluées alors que celles d'Islande, de Norvège et de la forêt amazonienne sont les mieux protégés.

Ingrédients pharmaceutiques actifs jugé dangereux pour les organismes aquatiques

 Cette étude,  l'une des plus vastes jamais entreprises à l'échelle mondiale, s'est basé sur des échantillons d'eau prélevés sur plus de 1 000 sites d'essai dans plus de 100 pays.  "Dans l'ensemble, plus d'un quart des 258 rivières échantillonnées présentaient ce que l'on appelle des "ingrédients pharmaceutiques actifs" à un niveau jugé dangereux pour les organismes aquatiques", explique t-on dans le reportage.  

"En général, ce qui se passe, c'est que nous prenons ces produits chimiques, ils ont certains effets désirés sur nous, puis ils quittent notre corps", indique à BBC News le Dr John Wilkinson, qui a dirigé les recherches.

"Ce que nous savons maintenant, c'est que même les stations d'épuration les plus modernes et efficaces ne sont pas complètement capables de dégrader ces composés avant qu'ils ne se retrouvent dans les rivières ou les lacs."

D'après les chercheurs, les deux produits pharmaceutiques les plus fréquemment détectés étaient la carbamazépine, utilisée pour traiter l'épilepsie et les douleurs nerveuses, et la metformine, utilisée pour traiter le diabète. Des concentrations élevées ont également été relevées de produits consommables liés au mode de vie, comme la caféine (café) et la nicotine (cigarettes), ainsi que le paracétamol. En Afrique, l'artémisinine - utilisée dans les médicaments antipaludéens - a également été trouvée en fortes concentrations.

Pour  Dr Veronica Edmonds-Brown, écologiste aquatique de l'Université de Hertfordshire au Royaume-Uni, cela ne va  que se développer car "nous utilisons de plus en plus de solutions pharmacologiques pour toute maladie, qu'elle soit physique ou mentale." Pis encore, Selon le rapport, la présence accrue d'antibiotiques dans les rivières pourrait également entraîner le développement de bactéries résistantes, nuisant à l'efficacité des médicaments et constituant finalement "une menace globale pour la santé environnementale et mondiale".

Le rapport complet a été publié dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences.
 

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire