عربية

SARS-CoV2 : Contagiosité des enfants, qu’en est-il de la rentrée scolaire ?

SARS-CoV2 : Contagiosité des enfants, qu’en est-il de la rentrée scolaire ?
Dans 3 à 4 semaines c’est la rentrée scolaire un peu partout dans le monde, et la majorité des pays ont opté pour une reprise des études en présentiel des élèves. De ce fait, il est légitime pour tous et plus particulièrement pour les parents de se poser les questions suivantes : les enfants sont-ils contagieux ? sont-ils moins infectés par le Sars-Cov2 que les adultes ? Le Sars-Cov2 affecte-t-il moins  les enfants ? Au début de la pandémie, la plupart des pays ayant opté pour le confinement de leur population sont partis de l’hypothèse selon laquelle les enfants étaient réputés être de grands propagateurs de microbes et de ce fait ont procédé à la fermeture des écoles et les cours ont été dispensés à distance dans la plus part des pays. Dès le mois de février 2020, un rapport de l’OMS soulignait que 2,4% des 75000 cas confirmés en chine concernaient les moins de 18 ans. Et une très faible proportion de ces enfants infectés présentait une forme grave de la maladie (2,5%). Une analyse réalisée par l’Université américaine Johns Hopkins sur 1023 décès enregistrés en chine à la même époque permettait de conclure que les enfants de moins de 10 ans représentaient moins de 1% de toutes les infections. D'autres études dont les résultats ont été obtenus à partir des données épidémiologiques de 507 patients sont venues corroborer les résultats précédents en affirmant que 3% des cas confirmés concernaient des enfants. Justin LESSLER épidémiologiste à l’Université américaine Johns Hopkins affirmait par ailleurs que « Ils (les enfants) ne semblent pas être très malade ni en mourir ». De son côté l’Agence sanitaire française (France Publique Santé) estime que les cas pédiatriques ne représentent que 1 à 5% de l’ensemble des cas de Covid-19 enregistrés à travers le monde. Mais au début du mois de mai, l'Agence soutenait que les enfants sont autant sujets à l’infection que les adultes. De fait, il s’avère selon de nombreuses études que très souvent, les enfants sont « asymptomatiques » ou peu « symptomatiques », que les formes graves et les décès chez les enfants sont plutôt exceptionnels mais qu’ils ne sont pas pour autant moins exposés au Sars-CoV2. Quid de leur Contagiosité ? Une étude française  rendue publique à la fin du mois de Juin et menée par l’Institut Pasteur  sur 1340 personnes reliées à des écoles primaires affirmait que les enfants de 6 à 11 ans transmettent peu le virus à l’école, que ce soit aux élèves ou aux adultes. « Typiquement, les enfants sont infectés dans les familles, par leurs parents le plus souvent, mais après, transmettent très peu à l’école », déclare Arnaud FONTANET l’auteur principal de l’étude. Mais une étude parue le 30 juillet affirme le contraire. En effet, celle-ci vient semer le doute quant à la contagiosité des cas pédiatriques : les touts petits, âgés de moins de 5 ans seraient en fait plus contagieux que les enfants plus âgés ou les adultes. En effet, L’étude publiée par la revue médicale Jama Pediatrics, a mis en évidence des différences importantes selon l’âge au niveau de la concentration de matériel génétique du virus présent dans les voies naso-pharyngées : les enfants de moins de 5 ans auraient ainsi 10 à 100 fois plus de traces génétiques du Sars-CoV2 que les enfants plus âgés ou les adultes ! Cette étude a été conduite par des chercheurs américains qui ont mené des tests de dépistage du Sars-CoV2 sur 145 patients testés entre le 23 mars et le 27 avril et divisés en 3 groupes (46 enfants de mois de 5 ans, 51 enfants de 5 à 17 ans et 48 adultes de 18 à 65 ans). Les principaux résultats de l’étude sont les suivants :
  • Les enfants de plus de 5 ans et les adultes présentent une quantité de virus équivalente;
  • Les plus jeunes (moins de 5 ans) avaient bien plus de particules virales que les 2 groupes précédents, laissant conclure une plus grande contagiosité car plus l’on retrouve de matériel génétique viral dans les voies naso-pharyngées, plus la contagiosité est grande selon les auteurs de l’étude.
Partant de ce constat, les auteurs ont conclu que « Les comportements habituels des jeunes enfants et les endroits clos dans les écoles et les garderies posent la question d’une propagation du SARS-CoV2 dans cette population à mesure que les mesures sanitaires s’assouplissent ». Une autre preuve vient confirmer la contagiosité des enfants. Un cluster a été identifié au sein d’une colonie de vacances à laquelle participaient  597 enfants dont l’âge moyen était de 12 ans en juin dernier aux Etats Unis d’Amérique. C'est une contagion fulgurante qui a atteint 260 enfants malgré les dispositions de précaution exigées et mise en place par les organisateurs notamment la présentation d’un test Covid-19 négatif effectué 12 jours avant l’arrivée de l’enfant sur le campement, la désinfection fréquente des surfaces et la distanciation physique. Notons par ailleurs que 25% des enfants malades était asymptomatiques. Devant ces résultats qui font froid dans le dos et qui confirment la contagiosité des enfants, il est légitime de se poser des questions sur les risques qu’encourent les plus jeunes et leur entourage lors de la reprise de l’école en présentiel.  Dr. Issam BADREDDINE Biologiste et Expert en Développement Durable

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire