عربية

Toutes les 40 secondes, une personne met fin à ses jours

Toutes les 40 secondes, une personne met fin à ses jours
 
Au Maroc, les personnes souffrant de troubles mentaux sont fragiles face à l'isolement et aux passages à l'acte.
Le 10 octobre, la journée mondiale de la santé mentale a été célébrée avec pour thème "la prévention du suicide " et avec surtout  des chiffres alarmants révélés par l'organisation mondiale de la santé. - Près de 800 000 personnes décèdent par suicide chaque année - Une personne met fin à ses jours toutes les 40 secondes. - Le suicide est la deuxième cause de décès chez les personnes âgées de 15 à 29 ans. - Une personne sur 9 environ souffre de troubles mentaux modérés ou sévères dans les zones touchées par des conflits - Les personnes atteintes de troubles mentaux sévères meurent 10 à 20 ans plus tôt que la population en général. Au Maroc, il n a y a pas d'études récentes sur la santé mentale ou sur le suicide  pour  avoir un diagnostic clair. Toutefois, le ministère de la santé a avancé il ya quelques mois que 26,5% des Marocains de plus de 15 ans souffrent de dépression, 9% d’angoisse, et 5,6% de troubles mentaux dont la schizophrénie. Au total, près de 40% de Marocains ont des troubles mentaux. Sur le suicide, il n ya quel les chiffres avancés par l'organisation mondiale de la santé. Un récent rapport intitulé "Le Suicide dans le monde-estimations de la santé mondiale",  indique que le Maroc est le deuxième pays arabe après le Soudan et le premier au Maghreb où les femmes se suicident le plus. Le taux de suicides féminins au royaume s'élève ainsi à 3,6 pour 100.000 habitants. Et en l'absence notamment d'une stratégie nationale et aussi d'une offre de soin suffisante, de nombreuses personnes souffrant de troubles mentaux (dépression, troubles de la personnalité, dépendance à l’alcool ou schizophrénie,..) demeurent  fragiles face à l'isolement et aux passages à l'acte.

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire