https://saha.ma/site-de-rencontre-tinder-inscription/ عربية

Un adulte sur cinq est obèse au Maroc

Un adulte sur cinq est obèse au Maroc
L’obésité résulte d’un déséquilibre entre les apports et les dépenses énergétiques. Ce déséquilibre entraîne une accumulation des réserves stockées dans le tissu graisseux  et qui peut être à l'origine de nombreuses complications. De nombreuses personnes souffrent dans le monde de cette maladie aux multiples conséquences sur la santé dont le diabète de type 2.  Au Maroc, les chiffres officiels révèlent que le tiers de la population souffre de surpoids (entre 30,8% et 35,9%) et 20% des Marocains sont obèses. Avec 29 %, les femmes sont trois fois plus que les hommes (11 %). Cette maladie se développe  d'ailleurs plus rapidement dans les zones urbaines que dans les zones rurales de 22,8% et 14,9%, respectivement. La  dernière étude sur les facteurs de risque des maladies non transmissibles réalisée par le ministère de la Santé a montré qu’un adulte sur cinq souffre d’obésité au Maroc.
Restauration rapide, malnutrition et manque d’activité physique
La maladie est la conséquence de l’adaptation aux récentes évolutions des modes de vie avec la restauration rapide, la malnutrition, le manque d’activité physique et sportive, ainsi que le changement des habitudes alimentaires. Il existe aussi d'autres causes qui ne peuvent pas être contrôlées. L’obésité étant  influencée par des facteurs physiologiques, environnementaux, génétiques, économiques, sociaux et psychologiques. Une personne obèse ne peut pas contrôler pleinement bon nombre de ces facteurs mais l'exercice physique et le changement du mode alimentaire sont à la base de plusieurs traitements. La chirurgie peut être aussi  recommandée en fonction de l'état de santé de la personne obèse.
Stratégie nationale..
Le ministère de la Santé et la protection sociale a élaboré un plan opérationnel de prévention et de contrôle du surpoids et de l’obésité chez les enfants 2018-2025. Ce plan se décline  en trois axes stratégiques à savoir l’amélioration de l’offre de soins en matière de dépistage et de prise en charge du surpoids et de l’obésité de l’enfant et de la femme, la promotion d’une alimentation saine et d’une activité physique régulière et  la lutte contre un environnement obésogène de la surcharge pondérale.

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire