عربية

UNFPA et les sages-femmes plaident pour plus de reconnaissance de la profession

UNFPA et les sages-femmes plaident  pour plus de reconnaissance de la profession
Depuis des années, les sages -femmes réclament plus de reconnaissance et un vrai statut médical à l'hôpital. En plus des accouchements, elles s'assurent aussi le suivi gynécologique, la sensibilisation en matière de planification familiale  et contribuent amplement dans la lutte contre  les décès maternels évitables. Leur contribution par ailleurs pendant la pandémie du Covid-19 est incontournable  pour faire face aux risques des dangers sanitaires accrus pour les filles, les femmes et les nouveau-nés.  A l'occasion de la journée internationale de la sage-femme célébrée le 5 mai, sous le thème : « Les chiffres parlent d’eux-mêmes : investissez dans les sages-femmes », UNFPA, Fonds des Nations Unies pour la Population et  les associations de Sages-Femmes mettent un coup de projecteur sur le statut de cette profession et son potentiel  pour la réalisation des Objectifs du Développement Durable et des objectifs transformateurs réaffirmés lors du Sommet de Nairobi sur la CIPD25.
Les sages-femmes pourraient fournir jusqu’à 90% des soins indispensables
Dans un communiqué de presse de UNFPA, on précise que des  investissements accrus dans les sages-femmes pourraient  sauver jusqu’à 4,3 millions de vies chaque année. Les sages-femmes pourraient par ailleurs fournir jusqu’à 90% des soins indispensables tout au long de la vie en matière de santé sexuelle, reproductive, maternelle, néonatale et en adolescence. "Si investir pour augmenter leur nombre et combler l’écart mondial de 900.000 sages-femmes est nécessaire d’ici 2030, d’autres mesures sont requises en matière de formation initiale, formation continue, réglementation, et environnement de travail" précise t-on dans le communiqué.
Plaidoyer pour la création de l’ordre national des sages-femmes
A rappeler qu'après la  publication du décret d’Application « N° 2.19.794 du 23 janvier 2020 » de la Loi 44/13 régissant la pratique de la profession de la sage-femme, UNFPA et les associations de sages-femmes continuent leur plaidoyer pour la création de l’ordre national des sages-femmes et l’avancement de la réglementation de la profession sage-femme. Les efforts conjoints sont également déployés pour la mobilisation des partenaires pour plus d’investissements dans la profession, au service de la vie, la santé et le développement durable explique t-on dans le communiqué.

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire