عربية

Vaccin anticovid-19 ; Sinopharm va-t-il ou non livrer le Maroc ?

Vaccin anticovid-19 ; Sinopharm va-t-il ou non livrer le Maroc ?
Au moment où plusieurs pays ont commencé la campagne de vaccination contre le covid-19, le Maroc qui était parmi les premiers pays à avoir annoncé la conclusion d’un accord pour l’utilisation du vaccin chinois de Sinopharm et avait annoncé que son autorisation de mise sur le marché est en cours de validation, parait aujourd’hui à la traine. Pire encore une grande confusion quant à ce marché s’est installée depuis quelques temps déjà et a fait germer un début de désespoir. Cette confusion est nourrie aujourd’hui par la démission surprise du PDG et DG de Sinopharm. « Raisons personnelles», invoque-t-on auprès des Chinois. Du côté du ministère de la Santé marocain, le silence est de rigueur depuis quelques temps déjà. Et cela ne semble pas trouver une autre orientation, laissant des millions de marocains dans la confusion la plus totale. Les rumeurs vont bon train. Dans les taxis, dans les trains dans les cafés, à la maison …on ne parle que de cette histoire. Certains pensent que ce sera pour bientôt, d’autres disent qu’il faut faire un trait sur le vaccin Chinois et se concentrer sur celui d’AstraZeecca. Là aussi, le ministère reste muet, en dépit de nos multiples tentatives pour avoir des éclaircissements sur ce sujet. Il s’agit de savoir quand Astrazeneca livrera le Maroc, et quand ce dernier lancera la campagne de vaccination ? Des questions qui restent en suspens au moment où le coronavirus ne cesse de muter. Il y a maintenant trois variants qui circulent et qui sont plus dangereux que la première souche du covid19. Selon le directeur de l’Institut Pasteur (voir notre article du 8 janvier 2020 Le vaccin Chinois sera autorisé dans quelques jours), «le variant Anglais n’a pas été détecté au Maroc, mais il faut rester vigilants ». Depuis cette date les autres variants, Sud -Africain et Japonais, ont commencé à se propager augmentant ainsi le risque de contamination rapide. La situation est très compliquée puisque beaucoup de nos concitoyens ne se font pas testés à cause de la cherté du test Covid-19 ou par peur. Ils recourent à l’automédication, pratique très répondue au Maroc. 

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire