عربية

Vaccin d’AstraZeneca : L’OMS, l’EMA et le laboratoire rassurent

Vaccin d’AstraZeneca : L’OMS, l’EMA et le laboratoire rassurent
Après la suspension du vaccin d’AstraZenaca dans certains pays européens, l’Agence européenne des médicaments (EMA) est sortie de son silence. Elle a annoncé «être fermement convaincue des avantages du vaccin AstraZeneca contre le Covid-19». Au niveau l'Organisation mondiale de la Santé, on attend les conclusions des des experts de cette dernière qui se sont penchés sur ce vaccin mardi dernier. Lundi, l'OMS avait déclaré qu'il n'y avait pas de rapport avéré à ce stade entre le vaccin et de graves problèmes sanguins observés chez des personnes vaccinées. Elle a recommandé de continuer à administrer le vaccin d'AstraZeneca.L’EMA également émis les mêmes recommandations. «Nous sommes toujours fermement convaincus que les avantages du vaccin AstraZeneca dans la prévention du Covid-19, avec son risque associé d'hospitalisation et de décès, l'emportent sur le risque de ces effets secondaires», souligne la directrice exécutive de l'EMA, Emer Cooke. Les arguments d'AstraZeneca  Du coté du laboratoire pharmaceutique AstraZeneca, réaffirme dans un communiqué «la sécurité dudit vaccin en prenant appui sur des preuves scientifiques claires». Et d’ajouter «un examen minutieux de toutes les données de sécurité disponibles concernant plus de 17 millions de personnes vaccinées dans l'Union européenne (UE) et au Royaume-Uni avec le COVID-19 Vaccine AstraZeneca n'a montré aucune preuve d'une augmentation du risque d'embolie pulmonaire, de thrombose veineuse profonde (TVP) ou de thrombocytopénie, dans aucun groupe d'âge, sexe, lot ou pays particulier».  Valeur aujourd’hui l'UE et au Royaume-Uni, 15 cas de TVP et 22 cas d'embolies pulmonaires ont été signalés parmi les personnes ayant reçu le vaccin, sur la base du nombre de cas reçus par l’entreprise au 8 mars. «Ces chiffres sont bien inférieurs à ceux que l'on s'attendrait à observer naturellement dans une population générale de cette taille et sont similaires à ceux des autres vaccins COVID-19 homologués», note-ton auprès du laboratoire. L’autre argument présenté par Astrazeneca concerne les résultats des essais cliniques. Durant ces derniers «si le nombre d'événements thromboemboliques était faible, ceux-ci étaient encore plus bas dans le groupe vacciné. Il n'y a pas eu non plus de preuve d'une augmentation des saignements chez plus de 60 000 participants inscrits», soulignent  les responsables du laboratoire. Ces derniers affirment via Ann Taylor, Chief Medical Officer,  «que 17 millions de personnes dans l'UE et au Royaume-Uni ont maintenant reçu le vaccin d’Astrazeneca , et le nombre de cas de caillots sanguins signalés dans ce groupe est inférieur aux centaines de cas auxquels  on pourrait s'attendre dans la population générale». S’agissant de la qualité, le laboratoire est on ne peut plus rassurant. Il affirme qu’il n'y a pas non plus de problème confirmé lié à un lot de son vaccin utilisé en Europe ou dans le reste du monde.  Les responsables d’AstraZeneca soulignent à ce niveau que des tests supplémentaires ont été, et sont, menés à la fois par le laboratoire et de manière indépendante par les autorités sanitaires européennes, et aucun de ces nouveaux tests « n'a révélé de motif d'inquiétude». Durant la  production du vaccin, plus de 60 tests de qualité sont effectués par AstraZeneca, ses partenaires et plus de 20 laboratoires d'essais indépendants.  «Ces  tests doivent répondre à des critères stricts de contrôle de la qualité et ces données sont soumises aux autorités réglementaires de chaque pays ou région», précise le laboratoire.

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire