عربية

Vaccins anti-Covid. Est-ce la fin du chacun pour soi?

Vaccins anti-Covid. Est-ce la fin du chacun pour soi?
Est-ce la fin du chacun pour soi pour faire face à la pandémie Covid-19? La question est au centre des débats depuis que l’administration Biden a annoncé être favorable à la levée des protections de propriété intellectuelle pour les vaccins contre le Covid-19, afin d’accélérer la production et la distribution des précieux sérums dans le monde. "Il s'agit d'une crise sanitaire mondiale, et les circonstances extraordinaires de la pandémie de Covid-19 appellent à des mesures extraordinaires", a déclaré la représentante américaine au Commerce, Katherine Tai, dans un communiqué  édité le 5 mai d’après l’AFP.  Le patron de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a dans un tweet, félicité les États-Unis pour cette décision historique en faveur de l'équité vaccinale. Ursula Von Der Leyen, présidente de la Commission européenne a pour sa part indiqué, jeudi lors d'un discours devant l'Institut universitaire européen de Florence, que l’UE est également prête à discuter de toute proposition qui réponde à la crise de manière efficace et pragmatique.
Des vaccins pour tout le monde: Ce n’est pas gagné…
La levée temporaire des brevets sur les vaccins, réclamée par l'Inde et l'Afrique du Sud pour faire face à la pandémie n’est pas du goût de tous les pays. La France parmi d’autres s’y opposait  . Elle proposait des dons en faveur des pays démunis. Mais après l'annonce du président américain Joe Biden, le président français Emmanuel Macron s'est dit ce jeudi "tout à fait favorable à ce que la propriété intellectuelle soit levée" sur les vaccins rapporte l'express.  "Oui nous devons évidemment faire de ce vaccin un bien public mondial", a ajouté le chef de l'Etat lors de l'inauguration du premier grand vaccinodrome à Paris, tout en soulignant que la priorité à court terme était "le don de doses" et "de produire en partenariat avec les pays les plus pauvres".
Les laboratoires s'opposent farouchement à la levée de leur brevet
La Fédération internationale de l’industrie pharmaceutique (IFPMA) a  qualifié la décision américaine de "décevante". "Nous sommes totalement en phase avec l’objectif que les vaccins anti-Covid 19 soient rapidement et équitablement partagés dans le monde. Mais comme nous n’avons de cesse de le dire, une suspension est la réponse simple mais fausse à un problème complexe", indique t-on dans un communiqué de presse. Avec AFP

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire