عربية

Vaccins anti-Covid: Les pénuries des matières premières inquiètent

Vaccins anti-Covid: Les pénuries des matières premières inquiètent
La course au vaccin bat son plein partout au monde, mais elle risque d’être freinée. En effet, certaines matières entrant dans le processus de fabrication des vaccins commencent à se faire rare. En effet, des pénuries ont été constatées notamment dans les   verres pour fabriquer les flacons, le plastique, les bouchons... Ce qui n’est pas sans inquiétudes pour les principaux acteurs du secteur et qui l’on fait publiquement savoir hier mardi. Il s’agit en outre de l’Organisation mondiale de la Santé,  l'Alliance pour les vaccins Gavi et le Cepi, sa branche recherche( partenaires du système Covax), la Fédération internationale de l'industrie pharmaceutique (IFPMA), des fabricants originaires de pays en développement, des experts et des gouvernements qui ont tenu  lundi et mardi une réunion virtuelle pour discuter des défis causés par la production à très grande échelle des vaccins .Ils  ont également demandé la levée des obstacles à la commercialisation de ces matières importantes dans  la chaine de production des vaccins. Sur ce point, il faut bien préciser que la pandémie a poussé l'industrie pharmaceutique à produire 10 milliards de doses de vaccins cette année. Ce qui représente le double de la capacité de fabrication de 2019 tous vaccins confondus. Selon le directeur général de l'IFMPA, Thomas Cueni «il s’agit de la plus grande hausse de production que le monde n’ait jamais connue auparavant».  Bien entendu, cette quantité importante de vaccins, nécessite une quantité importante d’ingrédients de verre pour les flacons, de plastique et de bouchons. Cette situation met à rude épreuve toutes les chaines de production dans le monde.  «Ces derniers mois, il y a  eu une augmentation des tensions au niveau des chaînes d'approvisionnement. Les entreprises commencent à signaler des pénuries ponctuelles de matériaux essentiels, de matières premières, (...) et même d'équipements nécessaires à la fabrication des vaccins », souligne Richard Hatchett, directeur du Cepi.. Et même avec cette situation tendue, certains pays  veulent imposer des contrôles sur les exportations. C’est le cas notamment des Etats-Unis avec «le Défense Production Act». De tels contrôles ne peuvent que retarder la chaine de production des vaccins et par conséquent l’accès aux soins. Bien entendu, si la situation se complique, ce sont les pays pauvres qui seront le plus lésés.

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire