Saha.ma

SARS-CoV2 : Comment Taiwan a géré remarquablement la Covid-19 ?

Taiwan, ce petit Etat insulaire s’est remarquablement distingué dans sa lutte contre la Covid19 en menant avec brio et intelligence, une stratégie des plus efficaces et des plus originales menées au monde  contre le SARS-CoV2.

Taiwan, une maîtrise parfaite de la Pandémie

La Pandémie de Covid19 se propage à Taiwan à partir du 21 janvier 2020, date à laquelle le premier cas confirmé a été enregistré. Grâce à sa gestion de crise exceptionnelle, Taïwan présente actuellement l’un des meilleurs bilans humains au monde. Le pays a même pu maintenir son activité économique malgré la pandémie.

Bien que n’étant située qu’à 200 Km des côtes de la Chine, premier foyer de la Covid19, Taiwan, depuis le 21 janvier et jusqu‘au 15 juillet 2020, n’a enregistré que 451 cas confirmés, 440 guérisons et seulement 7 morts. Des Chiffres qui interpellent  au vu de la densité élevée de la population et des 24 millions de taïwanais.

Mais quel est le secret de Taïwan ?

Plusieurs paramètres ont contribué à la réussite de Taiwan dans sa lutte contre la Covid19 :

  • Une gouvernance originale de la pandémie.

Dès les premières rumeurs de la propagation d’une pneumopathie inconnue en Chine, Taïwan a réagi rapidement grâce au National Health Command Center (NHCC) créé après l’épidémie de SRAS.

En activant le NHCC  dès le 20 janvier, le gouvernement taïwanais a pu contrôler ses frontières. Il a également pu coordonner la coopération entre les différents ministères et organismes gouvernementaux, ainsi qu’entre le gouvernement et les entreprises. Le NHCC coordonne également l’analyse de données importantes, les tests, la quarantaine et la recherche des contacts. Aussi, les autorités taïwanaises ont procédé assez tôt au contrôle au niveau des aéroports notamment des personnes en provenance de Wuhan. Et ont oar la suite conseillé à la  population de se confiner.

Grâce au NHCC, L’administration nationale de l’assurance maladie et l’agence nationale de l’immigration de Taïwan ont travaillé ensemble pour identifier les cas suspects en vue du test COVID-19, en intégrant leurs bases de données sur les antécédents médicaux et de voyage des citoyens. Depuis la fin Mars, tous les nouveaux arrivants sont  mis en quarantaine pendant 14 jours. Au 19 mars 2020, Taïwan, ne compte que 108 cas de Covid-19 et un seul décès ! Trois mois plus tard, le Pays n’a enregistré que 7 décès liés au virus, avec 447 cas confirmés dont 435 avaient complètement récupéré.

  • Un suivi de la population à travers les smartphones.

     

Le NHCC a développé un partenariat avec les services de police, les autorités locales et les sociétés de télécommunications pour faire appliquer la quarantaine avec l’aide du suivi des téléphones portables. Les personnes revenant d’une zone contaminée sont ainsi  confinés chez eux et leurs déplacements sont suivis via leur smartphone.

  • Augmentation de la capacité de production de masques.

Pour éviter l’achat en catastrophe des masques comme certains pays européens ont été contraints de le faire au début de la pandémie, le gouvernement a rationalisé leur distribution et a augmenté leur production. En février, il s’est associé à l’Association des constructeurs de machines-outils et d’accessoires et aux fabricants, investissant dans de nouvelles machines pour produire des masques chirurgicaux. En retour, les fabricants devaient revendre les masques au gouvernement à un prix convenu. Cette stratégie de coopération efficace menée par le gouvernement a abouti à la mise en place de 60 lignes de production en 25 jours, ce qui aurait normalement pris plusieurs mois dans des conditions normales. D’autres chaînes de production ont été ajoutées permettant à Taïwan de produire environ 20 millions de masques par jour.

  • Confiance inconditionnelle de la population 

Le gouvernement Taïwanais jouit d’un niveau élevé de confiance du public pour leurs réponses au coronavirus. Des sondages réalisés en Mai parmi la population taïwanaise ont montré que la confiance du public dans le gouvernement et les professionnels de la santé concernant le COVID-19 était très élevée (plus de 80 %). Par ailleurs, le public pouvait  interagir avec le gouvernement via une plateforme de démocratie virtuelle pour une discussion ouverte afin de construire un consensus sur les solutions politiques.

Ainsi, l’exemple édifiant de Taïwan  montre comment la confiance peut être encouragée par une action gouvernementale rapide pour activer un centre de gestion de crise et de commandement, dirigé par des experts médicaux plutôt que par des politiciens comme sous d’autres cieux…

Dr. Issam BADREDDINE

Biologiste, Expert en Développement Durable

À lire aussi
commentaires
Loading...